Dépollution à la Madrague de Montredon : mode d’emploi d’un chantier complexe

Actualité
le 12 Mai 2022
1

Ce mardi, le nouveau propriétaire de la friche industrielle Legré-Mante a présenté son projet aux riverains. L'important chantier de dépollution préalable inquiète.

Le promoteur va devoir dépolluer tout le site industriel avant de lancer son projet immobilier. (Photo : VA)

Le promoteur va devoir dépolluer tout le site industriel avant de lancer son projet immobilier. (Photo : VA)

Des milliers de mètres cubes de terre polluée. Des millions d’euros. Des mois de chantier. Ce mardi 10 mai, Ginkgo a présenté devant une centaine de riverains son projet pour la friche Legré Mante, à la Madrague de Montredon (8e). L’opérateur, un fonds d’investissement spécialisé dans la dépollution de sites industriels, espère démarrer les travaux […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Amaury Amaury

    Inquiétude évidente sur la dépollution mais également sur la pression que cela va exercer pendant la dépollution, la construction et la densification du quartier sur un axe unique sans aucune solution de transport ou d’aménagement (50 camions par jour entre la Pointe-Rouge et Montredon ?).
    Le projet immobilier est par ailleurs livré “ouvert” sur la mer et les calanques, mais cela va rester une copropriété et on peut parier sur le fait que la résidence soit fermée comme cela finit souvent à Marseille (quand l’esplanade du crassier sera squattée jour et nuit et jonchée de tags et de cannettes de bières à la fin du premier été).
    Une fois de plus aussi, le “comité de surveillance” est à la charge des riverains alentours. Il faut que les autorités soient présentes régulièrement afin d’éviter que les dépollueurs et promoteurs se croient tout permis et recommencent à faire comme ils veulent – comme ça a été le cas pour cette maison écroulée.
    Le projet met de la poudre aux yeux, mais la situation avec la pollution aux métaux lourds, l’enclavement sur une voie unique et la saturation du quartier peuvent en faire un enfer pour la pointe sud.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire