Délogés avant le 5 novembre, ils sont toujours à l’hôtel

À la une
Pierre Isnard-Dupuy
28 Fév 2019 0

Évacués en juin, octobre et tout début novembre, nous avons rencontré des délogés d'avant les effondrements de la rue d'Aubagne qui sont toujours à l’hôtel. Leurs situations exposent une nouvelle fois les manquements de la mairie à apporter des réponses adéquates sur le dossier de l'habitat indigne.

Baya Guerbi, en attente de relogement depuis des mois.

Baya Guerbi, en attente de relogement depuis des mois.

L’effondrement des immeubles de la rue d’Aubagne, le 5 novembre, a fait un effet bien particulier à Stanislav Stamov. “Une semaine avant il aurait pu se passer la même chose avec ma famille. Ça m’a fait un gros stress”, témoigne-t-il. Cet homme bulgare de 47 ans venait d’être évacué de son appartement avec sa femme, […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Profitez de notre offre découverte 1 euro le 1er mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous


A la une

[Vidéos] “Ma prof m’a dit de ne pas dire que je viens de Félix-Pyat”
Ce jeudi, à 20 heures, Marsactu organise son septième débat au Théâtre de l'Oeuvre. Pour cette soirée, nous avons choisi de nous pencher sur...
L’horizon professionnel restreint d’une jeunesse défavorisée
Marsactu organise un nouveau débat de Marsactu ce jeudi soir, "Jeune, insère toi si tu peux". Pour réserver vos places, rendez-vous ici.Il a tout...
Le collectif Riverains de la plaine, avatar d’un quartier fracturé par la rénovation
Ils ont fait irruption dans le débat à l'automne, tandis que le chantier de rénovation de la Plaine s'installait sous les jets de pavés...
La halte ferroviaire d’Arenc, cinq ans et puis s’en va
Au pied de la tour La Marseillaise, un panneau estampillé SNCF et une machine pour éditer des billets signalent la présence d'une voie unique...
À la Castellane, la rénovation prend forme mais bute toujours sur l’avenir du centre social
C'était au printemps 2016, la démolition d'une barre de logements à la Castellane était retardée pour cause de bras de fer politique autour de...
Enseignants et parents du collège Versailles refusent trois ans de cours dans un chantier
Ils n'étaient qu'une petite centaine mais ont fait beaucoup de bruit. Ce jeudi matin, parents d'élèves, professeurs et élèves du collège Versailles, dans le...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire