Dans les quartiers populaires, les clubs sportifs manquent de recrues

Décryptage
Axel Lambert
6 Juil 2019 4

Selon une récente étude de l'Agence d'urbanisme de la métropole marseillaise (Agam), seulement 8% des habitants des quartiers prioritaires pratiquent une activité sportive en club. C'est deux fois moins que dans le reste de la métropole. Manque d'infrastructures, difficultés économiques, tout concourt à ce que cette situation ne change pas.

« Les habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) sont deux fois moins nombreux à pratiquer un sport dans un club fédéral que les habitants hors des QPV », constate l’Agam. À l’échelle de la métropole, un cinquième de la population possède une licence de sport contre moins d’un dixième dans les quartiers […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Profitez de notre offre découverte 1 euro le 1er mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous


Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire