Dans l’Arbois, la maire de Cabriès déclare “la guerre” à Bouygues immobilier

Enquête
le 14 Jan 2021
2

Un projet immobilier en pleine garrigue crée le débat depuis plusieurs années à Cabriès. Alors que la nouvelle maire écologiste en a annulé le permis de construire, les terrains ont tout de même été défrichés par le propriétaire pendant les fêtes. Au milieu de bois classés et à proximité de lignes très haute tension, Bouygues immobilier prévoyait d'y installer une centaine de logements.

Le terrain défriché dans le quartier Saint-Victor à Cabriès. Sur la gauche, la garrigue intact sur un autre terrain. Photo : PID.

Le terrain défriché dans le quartier Saint-Victor à Cabriès. Sur la gauche, la garrigue intact sur un autre terrain. Photo : PID.

“Il n’y a pas de trêve des confiseurs avec eux.” Derrière son bureau de maire et son masque aux motifs fleuris, Amapola Ventron ne cache pas son exaspération et dénonce le défrichement de plusieurs hectares de garrigues réalisé durant les fêtes de fin d’année. Situé au sud de l’Arbois, entre un énorme transformateur électrique et […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Jacques89 Jacques89

    Sauf erreur, il s’agit de l’Opération d’Aménagement Programmé n°6 au PLU de 2017 (désignée par « Saint-Victor » car ces terres appartenaient à l’abbaye de St Victor à Marseille). Mme la Maire, il va être difficile de faire annuler un permis délivré par M. le Maire il y a plus de 3 mois (délai règlementaire).
    On remarque quand même qu’on veut bien faire des logements sociaux mais le plus loin possible du reste (plus de 3 km du village). Coincés entre le poste source Edf, les chevaux et la ligne TGV, il y a peu de chance que la mixité sociale se produise (même Google n’y a pas mis ses caméras). C’est peut-être le seul argument qui pourrait convaincre un juge d’annuler le permis du 13 mars.

    Signaler
  2. MarsKaa MarsKaa

    3 jours avant l’élection municipale,
    Fabre dAubespy a fait passer le permis… malgré tous les avis négatifs. Quel était donc son intérêt propre dans l’affaire ? aurait il bénéficier de qlqchose ?
    ( Vous le saurez dans la saison 12 de la série “Elus sous le soleil de Provence” …)
    Quant à l’argument de Bouygues Immo sur l’habitat social, quel cynisme…

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire