Pour la Cour des comptes, le port de Marseille n’est plus autonome mais bien solitaire

À la une
Clémentine Vaysse
15 février 2017 3

La Cour des comptes a rendu public ce lundi son rapport sur la gestion du Grand port maritime de 2009 à 2014. Elle pointe notamment la faiblesse de la participation des collectivités, de l'union européenne et de l'État dans les investissements portuaires, et une charte ville-port déséquilibrée à ses yeux.

Le millier d’agents du grand port maritime de Marseille bénéficie d’une « prime de panier » pour déjeuner, qu’ils mangent ou pas dans une des neufs cantines de l’établissement public. Surtout, une partie d’entre eux ne paient pas les repas qu’ils se font rembourser. L’anecdote est relevée dans le rapport de la Cour des comptes rendu public

CE CONTENU EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS DU JOURNAL

Abonnement à partir de 4,99 €/mois. Déjà abonné ? pour lire cet article.

DÉMARREZ VOTRE SEMAINE GRATUITE
Profitez sans limite de tous nos contenus et services en temps réel
Rejoignez l'Agora de Marsactu pour discuter, partager et publier
Défendez à nos côtés l'indépendance de votre journal



3
commentaires

Commentaires

Abonnez-vous pour voir les commentaires.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire