Michel Samson vous présente
Mon bungalow sur la Côte Bleue

[Mon bungalow sur la Côte Bleue] Après l’incendie

Chronique
le 10 Août 2020
2

Il venait à peine de rendre les clés. Michel Samson a passé une semaine au camping Pascalounet sur la Côte Bleue. Objectif : prendre le pouls post-confinement de cette saison touristique particulière. Rattrapé par l'actualité d'un incendie dévastateur, notre chroniqueur estival est retourné sur les lieux de sa villégiature, où la désolation voisine ne dérange pas le retour des campeurs dans les établissements épargnés.

Un arbre calcinée sur le bord du chemin d'accès d'un camping de La Couronne épargnée par les flammes. Photo : Emilio Guzman.

Un arbre calcinée sur le bord du chemin d'accès d'un camping de La Couronne épargnée par les flammes. Photo : Emilio Guzman.

La route qui descend aux Tamaris est calcinée, les rares arbres encore debout sont noirs comme le sol couvert de cendres. L’air sent le brûlé alors que la mer et le ciel sont bleus et calmes : en ce jeudi 6 août il n’y a pas un souffle de vent. Camions de pompiers rouges, quelques […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Andre Andre

    Ça brûle, ça fait les gros titres un jour ou deux…On entend parler d’une origine criminelle, de l’ouverture d’une enquête. Et puis plus rien. Jusqu’à l’année suivante et un nouvel incendie, ailleurs.

    Signaler
  2. raph2110 raph2110

    Bravo aux pompiers qui ont combattu le feu pour préserver ce qui pouvait l’être. Je suis triste pour ces gens qui font des sacrifices pour avoir un petit havre de paix qui s’est envolé en fumée, à priori du fait d’un malade. Il n’y a pas à déplorer de victimes, sinon la nature et les animaux qui s’y trouvent, mais ça restera un traumatisme pour les résidents du secteur. La vie reprend c’est le.plus important.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire