Dominique Milherou vous présente
Marseille insoupçonnée

La dernière cabine téléphonique de Marseille

Chronique
Dominique Milherou
5 août 2017 0

Arrivé à Marseille il y a quelques années, Dominique Milherou a vite fait de faire de la ville son terrain d'exploration. Féru de tourisme, d'histoire et de lieux insolites, il a déjà amassé dans son site "Tourisme Marseille" des centaines de fiches explicatives qui ont autant à apprendre au voyageurs de passage qu'aux marseillais de naissance. Tout au long de l'été, il partage avec les lecteurs de Marsactu quelques uns de ses endroits préférés.

Si vous la cherchez, la dernière cabine téléphonique de Marseille, le 04 91 59 00 68, serait ici sur l’archipel du Frioul et plus exactement sur la place aux Fleurs de l’île de Ratonneau. Il fallait bien une île pour la sauvegarder de l’hégémonie du smartphone… Mais pour combien de temps encore ?

La loi française prévoyait dans le cadre du service universel l’existence d’une cabine téléphonique par commune et d’une seconde cabine pour les communes de plus de 1000 habitants.

En avril 2015, Orange annonçait qu’il restait encore près de 40 000 cabines en France pour répondre à cette obligation. Celles-ci n’engendrent alors plus que 12 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel contre 516 millions d’euros en 2000 !

Mais un amendement à la loi dite Macron adopté par le Sénat le 14 avril 2015 supprime l’obligation de service universel concernant la publiphonie, signant la fin définitive des cabines, à la condition que les communes concernées par le retrait soient couvertes par les réseaux mobiles 2G à fin 2016 et 3G fin 2017.

La cabine du Frioul fait encore de la résistance mais pour combien de temps ? Quant à son utilisation, plus personne ne s’en sert vraiment et l’île étant une des régions les plus sèches de France son utilisation comme abri de pluie est peu fréquente ! Elle sert encore de terrains de jeu aux enfants intrigués par ce mystérieux fil relié à un combiné !

En revanche, selon Christian Devuyst, président de l’Association Frioul Terre des Artistes, « la cabine est une excellente tour de verre pour les publicités de nos quatre associations au Frioul ». Sa petite sœur était encore à ses côtés avant que la Ville n’entreprenne les travaux de réhabilitation des zones communes. Il y aurait eu jusqu’à cinq cabines à une époque sur l’île.

Selon La Provence la cabine pourrait être offerte par Orange à la mairie si un projet artistique ou culturel lui est consacré, comme a su très bien le faire le Royaume-Uni avec ces célèbres cabines rouges. Désormais devenu objet de collection le Red telephone box s’arrache dans les ventes publiques !

L’invention du téléphone public à pièces est généralement attribuée à l’Américain William Gray, qui déposa un brevet le 13 août 1889 à Hartford aux États-Unis. En 1891, Gray fonde la Gray Telephone Pay Station Company pour exploiter son invention qui aura tenu bon et rendu de grands services un peu plus d’un siècle. Jusqu’en 2013 dans une laverie du 56 boulevard de la Libération à Marseille, se trouvait encore une cabine à pièces… mais attention pas en euros, en francs ! Une véritable pièce de collection.

Et si vous voulez encore faire vivre la fameuse cabine téléphonique du Frioul amusez-vous à la faire sonner incognito en appelant de votre mobile le 04 91 59 00 68…Il y a quelques semaines j’ai tenté l’expérience avec un groupe de japonaises qui passaient à côté… elles n’en revenaient pas, mais elles n’ont pas osé décrocher !

Photos Christian Devuyst, Président Association Frioul Terre des Artistes & Google Maps

0
commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire ou voir un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire