Pascal Messaoudi vous présente
20 ans en 2020

Gaspard Burlaud : “J’ai du mal à dire ce que je ressens à l’intérieur”

Chronique
le 31 Oct 2020
0

Un peu adulte, complètement, pas encore. Comment vit-on lorsqu'on a 20 ans en 2020 à Marseille ? Pour cette chronique sonore, le documentariste Pascal Messaoudi part à la rencontre des femmes et des hommes nés en 2000. Gaspard Burlaud prend la vie comme elle vient, bien au chaud dans son cocon parental.

Ce n’était pas encore le confinement saison 2, mais le cocon certainement. Gaspard Burlaud a tout juste 20 ans et pas franchement l’intention de quitter le domicile parental, sur les pentes de la Plaine. “Je suis très bien chez mes parents, ils ne mettent pas la pression”. Son père aimerait tout de même le voir lire des livres, par exemple, de sociologie, la filière qu’il a choisie. Gaspard comprend le principe mais ne se force pas trop.

Cela fait partie de son caractère, tout en souplesse décontractée : “Je suis assez procrastinateur et casanier”. Comment se verra-t-il dans 20 ans ? “Cela dépend de ce que je deviens. En règle générale, j’ai dû mal à dire ce que je ressens à l’intérieur”. En ce moment, l’université lui laisse du temps alors il gratte la guitare flamenca devant les profs qui parlent en zoom. “De toute façon, personne ne surveille”. À la coule, Gaspard.

 

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire