Caselli chez Guerini : une histoire de fini-parti

À la une
le 31 Jan 2012
13

Photographes et cameramen sont postés devant l’entrée à l’heure dite mais les deux protagonistes se font attendre. Entre Eugène Caselli, le président de la communauté urbaine de Marseille et Jean-Noël Guérini, son homologue du conseil général, va-t-on assister à la grande réconciliation ou à la détente ? Dans la salle, les pronostics vont bon train.

Tout le monde a encore en tête les échanges virulents entre les deux socialistes sur fond de plan quinquennal d’investissement du CG13 qui avaient même poussé Eugène Caselli, en pleine guerre épistolaire, à se prendre pour Stéphane Hessel.  « Vous savez bien, que derrière des arguments de façades, destinés à justifier cette décision, se cachent des motivations politiciennes qui n’ont rien à voir avec l’intérêt de nos concitoyens », avait lancé l’indigné du Palais du Pharo.

Sans Jean-Claude Gaudin

Aujourd’hui, symbole parmi les symboles, c’est pour la ratification de la dernière tranche de ce même plan quinquennal que la presse a été conviée par le CG. Pour assister à cette mise en scène, Christophe Masse, Benoît Payan et Lisette Narducci comme d’autres soutiens de Guérini sont là. Les maires des communes de MPM ont pris place en rang d’oignon face à l’estrade. Pas tous. Jean-Claude Gaudin a poliment décliné l’invitation. A trois pour l’accolade, c’est trop compliqué et ce n’est pas l’absence du maire de Marseille qui va déjouer la belle image voulue par un capitaine du bateau bleu qui multiplie les apparitions publiques ces temps-ci.

En retrait, deux spectatrices inattendues vont elles aussi assister aux retrouvailles. Marie-Arlette Carlotti, la première conseillère générale PS à avoir allumé la mèche contre JNG au CG et la chef de l’opposition, Martine Vassal, se baladent dans la salle. Enfin, l’hôte et son guest franchissent la porte à double battant. Crépitement des flashes, embrassades. Marie-Arlette Carlotti, collée à Martine Vassal, n’a pas forcément envie de claquer la bise au patron. Ca tombe bien, JNG non plus : on en restera là. Magnéto Elodie.

Charge à Caselli de discourir le premier. Ce sera service minimum pour ce passage obligé : cette signature de convention, très formelle, est prévue dans la délibération du conseil général et détermine la poursuite ou non des travaux. Au total, la bagatelle de 92,4 millions pour la voirie, l’aménagement du Vieux-Port et les transports dont le prolongement du métro vers Capitaine Gèze et plusieurs lignes en site propre. De quoi rattraper (un peu) le retard pris sur la mise en place d’un plan valable jusqu’à fin 2013 relevé par la chambre régionale des comptes.

Ambiance tendue

Eugène Caselli s’en tient au plan. Pas un écart. Tout juste souligne-t-il en conclusion que « voir ses projets soutenus par les autres collectivités territoriales en confirme le bien-fondé et la nécessité ». Derrière, Jean-Noël Guérini joue sur du velours. Son voisin a l’air tellement fermé que l’on en vient à s’inquiéter des extrémités biseautées des drapeaux plantés derrière les orateurs. Les œillades se multiplient pendant le discours sans que Caselli ne se déride vraiment (quelques sourires tout de même), même quand Guérini soutient que jamais, ô grand jamais, le conseil général renierait ses engagements. A la corbeille, la lettre.

Triomphant, Jean-Noël Guérini conclut : « La signature de ces conventions est une étape importante. Elle est aussi un signal fort symbolisant notre volonté de prolonger et d’approfondir le travail que nous avons engagé ensemble. » Le piège se referme sur un Caselli bien obligé d’applaudir alors que JNG lance au pied des marches un tonitruant « On va boire un coup ? » avant de s’attarder autour du buffet un bon moment avec les journalistes présents. Le président de MPM, quant à lui, répond vite fait aux questions et file. Ça s’appelle le fini-parti : le boulot est fait, peut-être a minima, mais il est fait. Et l’argent tombera à la fin du mois.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. gnu gnu

    Il y a tellement de lieux dans lesquels ces deux personnages pourront se croiser ou se retrouver ensemble et durablement dans l’avenir…
    C’est vrai que ce cirque est agaçant, avec tout ce qu’on sait finalement, après tout ces longs mois d’instruction et de fuites.
    L’essentiel reste que tout laisse à croire celui qui doit payer paiera et que la justice s’y emploie. Enfin en tout cas on l’espère, car dans une version moderne de l’histoire du chêne et du roseau, rien ne dit que le premier ne pourrait pas finir dans la peau du second.
    Alléluïa !

    Signaler
  2. Liseron duveteux Liseron duveteux

    Dans ce monde de brutes…C’est quand même beau la…famille!

    Signaler
  3. Ricou 24. Ricou 24.

    Tant mieux pour les institutions et pour les habitants communautaires.

    Un jour viendra ou les deux personnages se retrouveront pour plusieurs raisons:

    -La première c’est que le dossier contre Jn Guerini est vide, fabriqué de toutes pièces, dans lequel on a usé de tous les artifices, de tous les travers du pouvoir.
    Nous sommes réellement dans “des faux intellectuels”, dans l’effet d’aubaine pour d’autres.
    Même le Président Guerini n’a pas encore pu comprendre et vérifier l’étendue du scénario monté contre lui dès 2009 et avec le soutien des plus hauts services de l’état.

    La seconde raison c’est que les Guerini avaient une profonde amitié pour le Président Caselli, homme fidèle et foncièrement honnête.
    Monsieur Caselli s’est laissé aller à l’affolement, il s’est cru manipulé par Alexandre……….la véritable manipulation est ailleurs, dans son camp et en face.
    Alexandre a toujours protégeait politiquement le Président Caselli……….qui n’était même pas informé des déminages,du travail de déblaiement face aux adversaires,aux syndicats et autres acteurs et toujours honnêtement,sans avoir un seul marché public,sans commissions.

    A ce jour Caselli n’aurait pas de secrétaire, de structures, de services sans tout un travail de fond mené par ses proches dans la première année.
    MPM était une annexe de la ville, rempli d’agents recrutés par la majorité municipale,Caselli était seul avec son premier secrétaire général,au milieu de rien.
    Il sera le reconnaître in fine.
    Aujourd hui il y a peu de monde pour l’aider, on le regarde, on lui sourit, mais on le laisse dans la merde.
    Les troupes sont là, fédérées entre elles ……….devant la gamelle.

    Ricou 24.

    Signaler
  4. Lucide Lucide

    Trop facile de dissocier les institutions de ceux qui les dirigent cela conduit à la fin de la démocratie. Effectivement MPM comme la ville de Marseille tendent leur sébile et vont à la gamelle avec, je l’espère, le mépris et la haine du mendiant pour le riche. Maintenant que le dossier de JNG soit “vide et monté de toutes pièces ” est un paradoxe auquel personne à part quelques soldats perdus ne souscrit.

    Signaler
  5. VieuxPort VieuxPort

    Toutes ces embrassades, j’en ai les larmes aux yeux…

    On verra qui sera encore sur la photo dans quelques temps.

    Signaler
  6. Alain Le Lougarou Alain Le Lougarou

    Tiens tien ARLETTE rôdait donc dans le sillage de JN.GUERINI et E.CASELLI !
    Sans doute pour apparaître sur les photos de presse ou sur les télés!
    Elle est paraît-il bien esseulée malgré son investiture due à ses relations privilégiées avec P.MOSCOVICI !
    Malgré ses intimidations auprès des adhérents du PS des 4, 5 et 6 ièmes arrondissements , elle est lâchée par tout le monde ;
    Comment F.HOLLANDE un honnête homme peut-il croire que cette cumularde pourrait battre R.MUSELIER?
    A moins qu’elle ait obtenue l’investiture dans le seu but de faire réélire R MUSELIER qui entretient des relations plus que cordiales avec….. P MENNUCCI;

    Signaler
  7. Militants exasperé Militants exasperé

    Monsieur Persia alias Alain le lougarou, vous allez continuer longtemps à déverser votre venin de refoulé politique ? Vous vous êtes présenté devant les électeurs des dizaines de fois, vous remettez ça avec les législatives et vous n’avez jamais dépassé les 1%!! Vous bavez sur Mennucci sur ordre et c’est le plus écœurant, j’espère que vous en tirez des subsides sinon c’est à désespérer !!!!!

    Signaler
  8. druide67 druide67

    Tout ce cirque est lamentable, combien de temps va t-il encore falloir supporter çà!

    Signaler
  9. jean-bernard jean-bernard

    lyon ville qui m’a vu naître, il y a des personnages que l’on appelle des guignols

    mois je dis pignioufs, c’est pareil ?

    spectacle permanent et gratuit

    la fn de votre billet est un tantinet irreverencieuse pour les futurs impétrants à la mairie de marseille, mais ô combien salvatrice et revelatrice

    MANQUAIT SEGOLIN à quant le retournement de veste, ?

    Signaler
  10. joliette13 joliette13

    Toutes ces accolades viriles au début de la vidéo, ça ne fait pas un peu mafia ? Le parrain ?

    Signaler
  11. Tresorier Tresorier

    Eric 24,

    votre discours est de simple propagande guériniste, et donc très décallé et décevant.

    Dire que MPM était farcie d’agent de la mairie de Marseille est stupide, puisque justement, l’intercommunalité a pour but une mise en commun des compétences municipales avec transfert des effectifs afférents. C’est d’ailleurs le problème inverse qui a été constaté et critiqué par la Cour des Comptes car trop d’agents municipaux ont refusé d’être transférés à MPM, obligeant celle-ci a embaucher des doublons.

    Pour ce qui est de l’amitié liant Caeselli et Jean Nono, je crois qu’il faudrait en parler au passé, depuis que le premier s’est dessillé les yeux sur le comportement des frères Guérini….

    Vous portez de lourdes et graves accusations mais surtout sans preuve contre le juge Duchaine et les élus Carlotti, Mennucci et Montebourg, qui ne sont pas de droite voire pas de la région.

    Vous ne vous rendez même pas compte de l’apect ridicule de vos propos en parlant d’un tutorat qu’Alexandre Guérini exerçait sur un élu de la république et sa collectivité. Il faut avoir de drôles de moeurs pour trouver cela normal.

    On comprend par vos propos pourquoi nos élus sont si clientélistes et incompétents. Aux dépends des citoyens et de l’avenir de nos territoires.

    Signaler
  12. Tresorier Tresorier

    Sans faire trop d’humour, ses embrassades entre ennemis de camps opposés et pire du même camps sont pitoyables. On pourrait presque croire qu’ils vont s’embrasser sur la bouche comme aux temps héroïques de l’URSS……

    Pour le reste, Caselli fait le boulot a minima, contraint et forcé et vient chercher son chèque.

    Guérini en profite pour se montrer et faire un discours d’auto-congratulation.

    Il est lamentable que nos élus, et les maires de Marseille (UMP aujourd’hui, PS demain) soient obligés de passer sous les fourches caudines d’un CG qui n’a jamais investi dans la ville (rien dans les métros, trams, bibliothèques, piscines, gymnases, parcs, marins pompiers, …).

    Il est plus que souhaitable que MPM devienne au plus vite une métropole pour se passer des CG et CR qui ne lui servent à rien et font tout pour l’étouffer, financièrement notamment. Qu’on supprime les CG et qu’on réduise les compétences des CR au plus vite !!!! Arrêtons le clientélisme de ces deux organismes qui font pression sur nos maires et intercommunalités pour prouver, par leur capacité de nuisance, qu’ils seraient utiles (ce qu’ils ne sont manifestement pas).

    Signaler
  13. Goldwing13 Goldwing13

    Vite Renaud viens renvoyer tout ce fumier dans le trou !!! s’a sent trop la me… dans le 13 ….

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire