La Ville a bien porté plainte dans l’affaire du Samu social

Rectification
Bref
Marsactu et Mediapart
24 Avr 2018 4

Contrairement à ce que nous avons écrit et ce que nous avait alors indiqué son avocat Rémi-Pierre Drai, la mairie de Marseille a bien déposé plainte le 19 mai 2017 auprès du procureur de la République de Marseille dans le cadre de l’enquête ouverte pour faux, usage de faux et détournements de fonds publics. Elle concernait alors le seul Samu social de la Ville et s’est depuis étendue à la quasi-totalité des services municipaux sous la responsabilité du parquet national financier.

Ce dépôt de plainte nous a été finalement confirmé par ce même avocat et une source judiciaire. Dans ce courrier, Jean-Claude Gaudin, le maire (LR) de Marseille, s’est également constitué partie civile au nom de la Ville. Comme nous l’avions déjà indiqué, cet acte n’a pas de réalité juridique. Il est impossible de se constituer partie civile dans le cadre d’une enquête préliminaire. Cela n’est possible que devant des juges d’instruction, si une information judiciaire est ouverte, ou lors du procès. Nous présentons aux abonnés de Marsactu et Mediapart nos excuses pour cette erreur.

Louise Fessard (Mediapart) et Benoît Gilles (Marsactu)


A la une

Évacuations : 31 familles définitivement relogées, 1 131 personnes toujours à l’hôtel
"Ils ne veulent voir qu'une ou deux personnes alors on n'y va pas. On attend ensemble dans le hall et on pose nos questions...
[C’est mon data] Où sont les 22 000 hectares de terres agricoles bétonnées depuis 25 ans ?
Prenez une carte de Marseille. Enlevez quand même un petit bout du massif des calanques. Vous avez une idée de la surface de terres...
Jean-Noël Consalès : “90% du maraîchage de la métropole est consommé à l’extérieur “
Rarement le contenu de nos assiettes a autant servi de miroir à notre civilisation. La qualité de ce qu'on mange, comment et où ces...
La marina fantôme cachée derrière le hangar J1
Derrière le projet du hangar J1, il y a un loup voire, vu le contexte marin, un requin. La métaphore animale est de rigueur...
Romain Capdepon : “Dans les réseaux, on voit d’abord les minots mais sans rien savoir d’eux”
Pour les "Minots" dont parle Romain Capdepon, il y a, au commencement, l'espoir de côtoyer un "destin social acceptable". Le premier livre du chef de rubrique...
BG
Plan d’urbanisme : “Il y a une volonté politique latente d’embourgeoiser le centre-ville”
Depuis ce lundi et jusqu'au 4 mars prochain, la métropole soumet à enquête publique l'un des documents clefs du développement des 18 communes qui...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Electeur du 8eElecteur du 8e

    Vous êtes tout excusés : dans cette ville, on n’est plus à une approximation près. Plus personne ne dirige, plus personne n’est responsable de quoi que ce soit. Et même l’avocat de la municipalité change d’avis sur un sujet qu’il devrait connaître…

    P*tain, encore deux ans…

    Signaler
  2. barbapapabarbapapa

    Comme l’enquête et la révélation de la gabegie et de l’abus de bien public s’étendent à tous les services, en toute logique la Ville de Marseille devrait porter plainte contre elle même, cad contre ses chefs de service, contre ses élus et au final contre son maire.

    Signaler
  3. LaPlaine _LaPlaine _

    On va porter plainte dan les urnes dans quelques temps…

    Signaler
    • Electeur du 8eElecteur du 8e

      Mais vu la déliquescence qui ronge ce dernier mandat du géronte, je me demande si ça ne va pas s’effondrer avant cette échéance. Pourrons-nous attendre deux ans encore ?

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire