Vidéo de violences policières présumées à la Penne-sur-Huveaune : l’IGPN ouvre une enquête

Filmé
Bref
le 2 Avr 2020
8

L’Inspection générale de la police nationale (IGPN), police des polices, vient d’ouvrir une enquête après la diffusion d’une vidéo tournée à la Penne-sur-Huveaune, informe La Provence. Celle-ci montre une interpellation musclée qui s’est déroulée ce mardi. On y voit une équipe de policiers arrêter un couple en voiture, puis demander au conducteur de sortir de son véhicule avant de lui porter plusieurs coups qui déclenchent une bagarre.

L’altercation ferait suite à un contrôle d’attestation de sortie obligatoire en période de confinement, alors que le couple allait faire des courses. Toujours selon le quotidien qui cite le procureur de Marseille, Dominique Laurens, le policier mis en cause a reconnu que « son langage et son attitude n’étaient pas très adaptés. » L’homme interpellait aurait craché et insulté le fonctionnaire. Il revient au parquet de décider des suites données à la procédure.

Source : La Provence

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. patrick patrick

    ouf c’est rassurant, ils sont aussi sauvages qu’avant le virus ne fait rien à nos amis les poulagas

    Signaler
  2. jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

    Où est l’enquête sur Zineb Rédouane?

    Signaler
    • Zumbi Zumbi

      Ben pas de chance, au moment où il a été constaté que la caméra de vidéosurveillance était tombée en panne, juste celle-là, ben un bug a effacé les témoignages qui contredisaient le discours officiel, le procureur ne se souvient plus qu’il était là et on a un tas de sangliers sur le feu.

      Signaler
  3. barbapapa barbapapa

    Sur la vidéo, quand le gars sort du véhicule, il n’est pas du tout agressif (il a peut-être mal parlé on ne sait pas) les premiers coups et comportements agressifs sont du fait des policiers, ensuite il ne fait que se défendre. ça n’est pas du tout une attitude digne pour des fonctionnaires de police.

    Signaler
  4. petitvelo petitvelo

    Qui vérifie l’information des brèves, pas un journaliste j’espère ?
    Il me parait EVIDENT (son+image) que la personne sort de son véhicule contre l’avis du policier (on évite les contacts en COVID) , donc a priori contre toute demande et surtout s’oppose physiquement à la demande claire de rentrer dans la voiture.
    A partir de là, l’interpellé se met gravement en défaut : de quoi est capable un individu qui se rebelle ? ou va t’il s’arrêter ? Les agents ne peuvent pas laisser faire.

    Je suis contre les éborgneurs de gilets jaunes, les assassins de Zineb et les sanguinaires agresseurs de Laura , couverts par l’Etat comme l’Eglise a couvert ses prêtres pédophiles violeurs … mais là, c’est quand même pas une bavure patente.

    Signaler
  5. Bellemontagne13 Bellemontagne13

    « son langage et son attitude n’étaient pas très adaptés »… comme souvent, en fait…

    Signaler
    • petitvelo petitvelo

      Je lis sur : https://www.laprovence.com/actu/en-direct/5949789/violences-policieres-presumees.html
      « . Le conducteur aurait insulté les policiers et leur aurait craché dessus avant que les fonctionnaires ne ripostent. Lors de son audition, le mis en cause a « reconnu que son langage et son attitude n’étaient pas très adaptés », a précisé la procureure de la République de Marseille, Dominique Laurens. La garde à vue de l’automobiliste a été levée hier soir. »
      Je comprend que c’est le gardé à vue qui a craché (en période de COVID)

      Signaler
  6. dpdp13 dpdp13

    Ah, si c’est l’IGPN qui mène l’enquête, me voici tout à fait rassuré!

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire