Un projet immobilier trop proche du cimetière militaire de Mazargues

Voisinage
Bref
Julien Vinzent_
19 Août 2019 5

Un recours pour défendre un lieu « de mémoire et de recueillement ». La Commission des Cimetières de Guerre du Commonwealth s’élève contre un projet immobilier de Bouygues voisin du cimetière militaire de Mazargues où reposent 1738 soldats indiens et britanniques, révèle La Marseillaise. Le permis de construire délivré par la mairie de Marseille n’a, selon l’ONG, pas tenu compte de la tranquillité dont doivent bénéficier les visiteurs.

Cette exigence se traduit dans les plans d’urbanisme par un périmètre tampon. « Les cimetières et mémoriaux du Commonwealth bénéficient d’une zone de protection de 35 mètres (…). À ce titre, nous devons être consultés pour tous les projets dans le périmètre de la servitude », rappelle le courrier envoyé à la Ville et au promoteur, cité par le quotidien. Les plans des immeubles de quatre et six étages s’approchent, eux, à huit mètres de l’enceinte.

Source : La Marseillaise

A la une

Renvoyé en correctionnelle, le militant Kevin Vacher dénonce une décision « politique »
Épuisé mais soulagé. Le militant du collectif du 5 novembre, Kévin Vacher est sorti du palais de justice après plus de 28 heures de...
Marseille, bonne élève de la lutte contre les trafics de stupéfiants ? Pas si sûr
Mardi, trois ministres et un secrétaire d'État "descendaient" à Marseille, annoncés à la dernière minute, pour présenter le nouveau plan national de lutte contre...
La relance accélérée du PPP des écoles paraît mal engagée
En février dernier, le tribunal administratif décidait d'annuler la délibération actant le recours au PPP, partenariat public privé à un milliard d'euros, pour la...
Le cas Benoît Payan, point de crispation de l’union de la gauche marseillaise
Tout occupé à son union inédite et nourrie d'horizontalité, le mouvement pour un "rassemblement inédit" de la gauche se détourne pour le moment de...
Les dossiers chauds du conseil municipal du 16 septembre 2019
D'abord la foire de Marseille, fin septembre, puis la rentrée politique. Depuis vingt ans, le rituel est quasi immuable avec seulement deux conseils municipaux...
Soutenue par Jean-Claude Gaudin, Martine Vassal espère éviter la « guerre des droites »
Le secret de polichinelle n'en est plus un. Après plusieurs mois de faux suspens, Martine Vassal a annoncé sa candidature aux élections municipales, vendredi...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. ptit-marinptit-marin

    encore un fonctionnaire de la ville qui ne connaît rien aux regles.
    bel exemple s’il en est!!

    Signaler
  2. TaramaTarama

    Quasi tous les permis sont entachés d’illégalité, et pourtant, même quand des riverains s’usent à aller en justice, dans un combat du pot de terre contre le pot de fer (les promoteurs, leurs cabinets d’avocats, leurs connaissances dans du rotary club et autres), souvent elle les déboute et valide le permis…

    Quant au projet précis, ce sont déjà des centaines de logements qui été construits ou sont en court de travaux, à proximité immédiate du cimetière de Mazargues. No limit.

    Signaler
  3. Electeur du 8eElecteur du 8e

    Marseille, la ville où le béton coule à flot, sans respect du patrimoine antique (la carrière de la Corderie), sans respect de la dernière demeure de combattants à qui nous devons pourtant quelque chose…

    Ce flot risque de grossir encore dans les prochains mois : tant que les copains qui ferment les yeux sont à la mairie, pourquoi se gêner ?

    Signaler
    • lilicublilicub

      Sans respect du patrimoine en effet.. Et avec la bienveillance des professionnel du bâtiment et des architectes dont les gros cabinets (et c’est le cas pour la carrière de La Corderie) font taire les points de vues qui relèvent de la préservation patrimoniale. Il est vrai que ces gros cabinets d’architectes (marsactu nous indiquera celui qui est concerné par le projet immobilier de La Corderie) inféodent les promoteurs eux-mêmes inféodés par les banques.. Macron et Gaudin sont aux anges.

      Signaler
  4. BrallaisseBrallaisse

    Pour votre information cher 8e, le service de.
    l ‘urbanisme et des permis de construire aurait commandé 200 stylos car à force de signer les dits permis et surtout pour ceux à venir avant les élections, ils ont peur de manquer 🤣

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire