Trottinettes électriques : Ville et opérateurs signent pour un encadrement plus strict

Tut
Bref
le 14 Fév 2023
7

La Ville est “prête à tout arrêter”, mais tente d’abord le chemin de la conciliation avec les trois opérateurs de trottinettes électriques actifs à Marseille. Au terme d’une rencontre qui s’est tenue ce lundi, la mairie de Marseille a annoncé la mise en place d’un protocole plus strict concernant trottinettes et vélos électriques en libre-service.

Ce protocole engage les opérateurs à limiter le nombre d’engins garés sur une même zone de stationnement afin de ne plus déborder sur les trottoirs. Les opérateurs prévoient d’augmenter leurs effectifs pour renforcer les contrôles. Enfin, ils informent vouloir mettre en place un système de vérification d’identité pour les usagers, notamment grâce à la “reconnaissance faciale”, lit-on dans La Marseillaise.

L’adjointe aux transports Audrey Gatian explique au quotidien que la Ville développe un “logiciel regroupant les données des opérateurs”. Celui-ci permettra, d’ici à quelques semaines, de connaître le pourcentage de trottinettes mal garées. Ville et opérateurs se donneront rendez-vous chaque mois pour faire le point.

 

Source : La Marseillaise

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Alceste. Alceste.

    Et rajouter des cours de civisme ,d’éducation et d’instruction civique aussi.
    Les opérateurs pourront doubler ou tripler les effectifs, si les gens “balancent ” les trottinettes et vélos n’importe où et n’importe comment comme cela est le cas aujourd’hui, cela ne sert strictement à rien.

    Signaler
  2. BRASILIA8 BRASILIA8

    Comme d’habitude de la communication et rien d’autre. Le principe de la trottinette en libre service c’est de pouvoir la prendre et la reposer n’importe où.
    Donc toute tentative de régulation est vouée à l’échec car reposant sur un pseudo sens civique pour ce qui concernent les mesures proposées : vérification d’identité, reconnaissance faciale elles sont même probablement illégales ou au moins soumises à des procédures d’agrément longues et couteuses qui vont en l’encontre du modèle économique de ces sociétés.

    Signaler
  3. Electeur du 8e © Electeur du 8e ©

    J’avoue avoir du mal à saisir pourquoi la Ville s’obstine à vouloir maintenir contre vents et marées ce “service” qui n’apporte quelque chose qu’à une infime minorité, et des nuisances à tous les autres. Le dépôt anarchique des trottinettes n’est pas leur seul inconvénient : les heurts avec des piétons, accompagnés systématiquement d’un délit de fuite, en sont un autre.

    La langue de bois selon laquelle ces engins pallieraient un peu la défaillance des transports en commun ne doit pas faire illusion : ils se substituent d’abord à la marche à pied ! Et surtout à la marche à pied de personnes jeunes et valides qui n’ont aucune difficulté à marcher.

    S’il était possible de réguler leurs nuisances, ce serait déjà fait : c’est annoncé depuis l’été 2021.

    Signaler
    • BRASILIA8 BRASILIA8

      c’est ludique et c’est parait il écologique !!! et c’est dans l’air du temps une ville qui n’a pas ses trottinettes électriques n’est pas une ville connectée encore moins une “smart city”

      Signaler
    • RML RML

      Il y a quand même beaucoup de personnes qui l utilisent

      Signaler
  4. Pascal L Pascal L

    Personnellement ce qui m’intrigue le plus c’est le modèle économique : on parle d’une fraude massive et d’un nombre extrêmement important de trottinettes volées ou dégradées. Comment les opérateurs s’en sortent ?

    Signaler
  5. Jacques Revel Jacques Revel

    La trottinette n’a pas être encouragée par les collectivités et bénéficier des deniers publics, il n’y a plus de place de garage sur les trottoirs déjà trop encombrés. Ça doit rester une initiative individuelle avec des véhicules personnels qu’on abandonnera pas n’importe où et respectant le code la circulation sur la voie publique. Son succès tient aussi à l’insuffisance des transports en commun.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire