Trois militants de la CGT devant le tribunal d’Aix pour entrave à la circulation

Tract
Bref
Violette Artaud
18 Avr 2019 1

Ce mercredi, trois militants de la CGT ont été auditionnés devant le tribunal d’Aix-en-Provence. Ils sont tous trois poursuivis pour entrave à la circulation devant le commissariat de Martigues, indique La Marseillaise. Des faits qui datent du 19 mars dernier. « Ils distribuaient des tracts au dépôt pétrolier de Fos », s’indigne pour sa part Maxime Picard, dirigeant départemental de la CGT venu soutenir ses collègues devant le tribunal avec d’autres syndicalistes.

Si le motif d’entrave à la circulation n’a pas été retenu, les trois militants devront à nouveau se rendre devant le tribunal pour « rébellion » pour l’un d’entre eux et « rébellion et violences » pour les deux autres. « Nous sommes à un moment où la loi criminalise ceux qui remettent en cause les décisions du gouvernement », s’est exprimé Olivier Mateu, secrétaire général de la CGT des Bouches-du-Rhône.

Source : La Marseillaise

A la une

La Bonne-mère, une basilique au bord de la crise de nerfs
Elle est un symbole de Marseille. Calée sur un ancien fort militaire dont elle tire son nom, elle est censée garder et protéger les...
Au sein de la gauche marseillaise, l’union, mais chacun à son rythme
Un "Mouvement sans précédent". Jeudi matin paraissait dans Libération un appel au "rassemblement inédit" pour les municipales à Marseille. Comme une impression de déjà-vu après...
Au tribunal, le squat Saint-Just tente d’obtenir un nouveau sursis
Est-ce le début de la fin pour le squat du 59 avenue de Saint-Just ? Après plusieurs reports, la première audience en vue de...
Le Cabaret aléatoire et Anaïs Bourdet travaillent ensemble à un monde de la nuit plus sûr
Le 23 juin dernier, la Marseillaise Anaïs Bourdet annonçait mettre fin à un projet qu'elle portait à bout de bras depuis 2012 : son...
Le Rex, l’immeuble d’Istres où le parquet financier cherche « une association de malfaiteurs »
C'est un immeuble moderne, comme les villes en produisent à la pelle, au coin de boulevards passants d'Istres. À une grosse centaine de mètres...
Faute de pouvoir encadrer les sportifs, la Ville démonte des équipements du stade Vallier
La ville de Marseille a une politique sportive paradoxale. D'un côté, elle organise "le tremplin sport" qui donne la possibilité à des enfants d'expérimenter...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Un électeur du 9 èmeUn électeur du 9 ème

    Les syndicalistes CGT étaient poursuivis pour entrave à la circulation. Ce motif n’a pas été retenu par la tribunal nous dit ce billet. Ces poursuites qui ont entrainé la « rébellion » étaient donc abusives. Par conséquent il s’agissait d’une provocation des forces de « l’ordre » ?

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire