Trente associations interpellent les candidats sur l’urgence du mal-logement

Lacune
Bref
le 12 Fév 2020
0
L'immeuble comporte 7 logements, aujourd'hui tous inoccupés. La Soleam projette de le racheter.

L'immeuble comporte 7 logements, aujourd'hui tous inoccupés. La Soleam projette de le racheter.

« Aujourd’hui, c’est à qui plante le plus d’arbres dans cette campagne, mais force est de constater que pour l’instant le débat est très pauvre sur la question du logement ». Le directeur régional de la fondation Abbé-Pierre, Florent Houdemon réunissait ce mardi une trentaine d’associations pour demander aux candidats de se prononcer sur « 14 engagements et 60 mesures pour un logement décent pour tous ». Habitat indigne, mal-logement, expulsion de bidonvilles et déficit de logements sociaux…

Un peu plus d’an après le drame de la rue d’Aubagne, la place du logement dans le débat public comme dans les programmes des candidats apparaît très en retrait de ce qu’ils présentent comme des priorités. « Sur la question de l’habitat indigne, par exemple, nous avons besoin d’une politique de lutte ambitieuse avec des moyens », estime Anne Claire Bel pour les compagnons bâtisseurs. Une série d’échanges est prévue avec les candidats pour que soit mieux pris en compte le droit à un logement pour tous.

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire