Se disant diffamé par Muselier, Guérini devra-t-il attendre son propre procès ?

Ennemis
Bref
Julien Vinzent_
9 Mai 2019 3

“Le mandat précédent [de Jean-Claude Gaudin], c’était un mandat de cohabitation politico-mafieuse avec M. Guérini !” Cette phrase, prononcée par Renaud Muselier sur Public Sénat, lui valait mardi un nouveau procès en diffamation intenté par Jean-Noël Guérini. Lors de l’audience, racontée par La Provence, l’ancien président du conseil général s’est dit ulcéré de “se faire traiter de mafieux” alors qu’il n’a pas été condamné.

En défense, Renaud Muselier demande justement un “sursis à statuer”, c’est-à-dire que le tribunal se prononce sur la diffamation à l’issue de la procédure pénale initiée contre Jean-Noël Guérini en… 2009. Sur ce plan, le juge d’instruction Fabrice Naudé attend depuis près d’un an les réquisitions du procureur Ludovic Leclerc, afin de rendre son ordonnance de renvoi au tribunal correctionnel (lire notre article). Selon La Provence, ce réquisitoire “toucherait à sa fin”.

Source : La Provence

A la une

Travailleuses détachées à Arles, elles ont lancé l’alerte contre le servage moderne
Yasmine et sa cousine K. grandissent à Tarragone, en Catalogne, bien loin de la plaine fertile du pays d'Arles. En 2011, la crise les...
Au 11 rue d’Aubagne, les locataires vivent dans l’inquiétude et sous les étais
"Je rêve régulièrement que je suis sous les gravats, et que ma fille me cherche." Depuis le 28 février 2018, Nadia Bechari habite Noailles,...
Drame de la rue d’Aubagne : comment la justice a avancé en six mois
Les trois juges travaillent dans la discrétion, patiemment. Ils recueillent un par un les éléments qui, dans plusieurs années, permettront à un procès de...
Enquête judiciaire sur les effondrements de la rue d’Aubagne : le rapport qui accuse
Il est une des pièces-clefs du dossier de Matthieu Grand, le juge d'instruction chargé de l'affaire de la rue d'Aubagne, avec ses deux collègues...
Un projet de décret met à mal la protection de la Sainte-Victoire et de la Nerthe
C'est un petit changement qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur le paysage des Bouches-du-Rhône et en premier lieu sur ses sites classés. Le...
Urbanisme : la métropole devra mettre du social dans son plan
La victoire se joue parfois dans les détails. La vice-présidente chargée de l'urbanisme, Laure-Agnès Caradec se réjouit d'un avis favorable "rendu à l'unanimité" des...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Un électeur du 9 èmeUn électeur du 9 ème

    2009 – 2019 ! La vrai guerre des boutons, c’est bien celle-ci et la présomption d’innocence devient présomption d’impunité !

    Il est vrai que le PS de Guerini avait de nombreux membres qui se sont bien gardés de le contrôler et de le censurer quand Arnaud de Montebourg a dénoncé le scandale, de même pour ses colistiers au Conseil général,

    Signaler
  2. Input-OutputInput-Output

    Vous remarquerez bien, si l’article est exact, que JNG n’a pas contredit Muselier. Il a juste protesté contre le fait d’être qualifié de mafieux alors que l’enquête ne l’a pas encore confirmé…Pendant ce temps, la justice piétine et certains partisans de l’ancien président du CD13 sont encore en poste…Mais que fait la police ?

    Signaler
  3. Laurent MALFETTESLaurent MALFETTES

    Demande de précision : dans cette “cohabitation”, qui est le politique ? Qui est le mafieux ? Jean-Claude Gaudin intente t’il un procès à Renaud Muselier ?

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire