Rue d’Aubagne : un expert pointe « une situation d’extrême gravité connue depuis des années »

Constat
Bref
Julien Vinzent_
9 Mai 2019 0

« La situation d’extrême gravité connue dans le détail depuis plusieurs années concernait de concert les trois immeubles 63/65/67. » Révélé par la Marseillaise, cet extrait du rapport de l’expert judiciaire Bernard Bart officialise un constat dressé dès les premiers jours qui ont suivi les effondrements de la rue d’Aubagne. Remis aux juges d’instructions en janvier, il fustige une « urgence » qui « n’a pas été prise en considération, chacun des intéressés poursuivant des conflits juridiques pour in fine tenter de démontrer que la situation problématique relevait de la responsabilité de l’autre ».

Dans la balance des responsabilités ayant conduit aux huit morts du 5 novembre, qu’il appartiendra à la justice de trancher, il pose l’effet aggravant dans les dernières semaines « de la très imparfaite maîtrise des eaux pluviales » des immeubles, notamment le n°63, propriété de Marseille habitat. Un autre expert, Reynald Filipputti, missionné avant le 5 novembre par ce bailleur public, estime quant à lui dans un pré-rapport rendu en mars, aussi cité par La Marseillaise, que « les désordres structurels subis par le 63 trouvent leur cause dans l’affaissement de la façade du 65 ».
Source : La Marseillaise

A la une

Comment le Mucem s’est retrouvé sur le maillot de l’OM
Un terrain de foot sur le toit du Mucem. L'image est un peu inhabituelle. Pour sa deuxième année comme équipementier de l'Olympique de Marseille,...
Saïd Ahamada (LREM) tente de sortir du peloton sur la route des municipales
Saïd Ahamada ne veut plus attendre. Mercredi, le député LREM de la 7ème circonscription des Bouches-du-Rhône et candidat à l'investiture de son parti pour...
L’État remet à plus tard le sauvetage de l’étang de Berre au bord de l’asphyxie
"Faut-il réhabiliter l'étang de Berre ?". Alors que l'état alarmant du site ne fait plus de doute (lire notre article), l'État vient de remettre...
L’éditorial de FOG qui fâche Bruno Gilles… et les journalistes de la Provence
Au sein des colonnes de La Provence, la plume de Franz-Olivier Giesbert, alias FOG, directeur éditorial du titre depuis 2017, va et vient avec plus...
Travaux ferroviaires sur la ligne Marseille-Aix : « modernisation » ou « projet dément » ?
Les voyageurs entre Marseille et Aix, et au delà vers les Alpes, verront-il un jour un service cadencé, à la régularité irréprochable comme cela...
La Bonne-mère, une basilique au bord de la crise de nerfs
Elle est un symbole de Marseille. Calée sur un ancien fort militaire dont elle tire son nom, elle est censée garder et protéger les...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire