Pour l’heure, Bruno Gilles ferme la porte à « un pacte de raison » avec Martine Vassal

Niet
Bref
le 25 Mai 2020
9

Aussitôt connue la date du second tour, les appels au ralliement et tractations tous azimuts ont démarré d’un bord à l’autre de l’échiquier. Arrivé second dans son secteur, le sénateur Bruno Gilles n’a pas goûté l’appel dans La Provence, du président de région, Renaud Muselier, à une large alliance, « un pacte de raison » réunissant la droite locale, la République en marche, Samia Ghali et les écologistes. Dan un entretien à Gomet, Il rappelle le slogan « ni extrêmes, ni système » que Renaud Muselier utilisait pour qualifier sa position.

« À système, il n’y avait pas de « s », il visait qui ? Il visait Martine Vassal qui prolongeait le système Gaudin. (…) Faire le job pour Martine Vassal en la programmant maire de Marseille, ça m’intrigue, ça me choque, ça m’interpelle », déclare-t-il. Il appelle donc la présidente de la métropole et du département à retirer ses candidats ou le soutenir « dans les endroits où il y a un risque à gauche ». Il vise le 2/3 où la candidate qu’il soutient, Lisette Narducci, est arrivée derrière Benoît Payan du Printemps marseillais et le 4/5 où il est 15 points derrière la cheffe de file de cette coalition de gauche, Michèle Rubirola. Il demande donc le retrait de Solange Biaggi dans le premier secteur et un clair soutien à sa candidature avant le moindre accord avec la candidate LR.

Source : Gomet

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. leb leb

    Ce n’est pas une alliance, c’est une marmite à soupe dans laquelle on met tous les restes du garde-manger dans le but d’avoir de quoi remplir les assiettes.

    Signaler
    • MarsKaa MarsKaa

      Ha ha, excellent ! 🙂

      Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    Finalement , pas besoin d’aller au Maroc pour discuter le prix de la babouche dans les souks de Marrakech ( qui sont d’ailleurs en passant très sympathiques) , nous avons tout ce qu’il faut ici . Entre Martine GAUDIN et Bruno GAUDIN nous allons avoir une séance de « musawama » pas piquée des vers. Je t’échange une Lisette contre une Solange.
    Nous atteignons ici des sommets dans la « politiquetique » marseillaise , et cela n’est qu’un début.
    L’homme de principes qui s’était inspiré du Professeur Richard Ghevontian, est en train de se lancer dans une seconde carrière de contorsionniste.

    Signaler
  3. patrick patrick

    pour l’heure…
    vous avez tout dit.

    Signaler
  4. PromeneurIndigné PromeneurIndigné

    Marseille a besoin d’ une alternance après ces 25 ans de règne gaudiniste !Il y a trente ans que les chars soviétiques se sont repliés au-delà de la Pologne….Les « rouges  » ont mis beaucoup d’eau dans leur vin ! Dormez en paix habitants du 6-7-8-9 !

    Signaler
  5. Dark Vador Dark Vador

    Normal que nos politiques marseillais aiment la bouillabaisse, ils en font une consommation gargantuesque, jusque dans les isoloirs…

    Signaler
  6. barbapapa barbapapa

    les polytricard.e.s

    Signaler
  7. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Solange Biaggi ou Lisette (alias Girouette) Narducci ? Franchement, un tel choix fait rêver. Au moins, dans le 8e, nous avons l’excellent Moraine, un homme de goût qui aime le chocolat.

    Signaler
  8. GlenRunciter GlenRunciter

    Ah… Toutes ces hommes et ces femmes de conviction…. L’émotion m »étreint (*)

    (*) ceci n’est pas une contrepétrie

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire