Perquisitions à la mairie de Marseille autour du marché de la fourrière animale

Perquiz
Bref
le 28 Jan 2022
2

Selon La Provence, une série de perquisitions a été menée à la mairie de Marseille par la brigade financière au cours des derniers jours. Selon nos informations, confirmant celles du quotidien, la brigade financière se serait rendue au service des marchés publics et à la “délégation de l’animal dans la ville” et en serait repartie avec des documents administratifs concernant les différents marchés publics passés au fil des années.

Les enquêteurs travailleraient sur des soupçons de favoritisme dans l’attribution du marché de la fourrière animale en 2020. À cette époque, l’équipe de l’ancien maire avait décidé d’écourter le contrat qui la liait à la SPA Marseille Provence pour la capture, le transport et la prise en charge des animaux errants. Avait suivi un feuilleton judiciaire au terme duquel, après avoir été écartée, l’association avait finalement récupéré ce marché public d’environs 600 000 euros annuels dont elle était titulaire depuis 2001.

Sollicitée par Marsactu, Sandra Blanchard, l’avocate de la SPA Marseille-Provence affirme tout juste découvrir l’existence de l’enquête par l’article de La Provence. Elle y voit “la suite logique” d’une plainte qu’elle a déposée au nom de l’association en 2021 à l’encontre de la mairie de Marseille pour favoritisme au sujet “d’une succession de faits qui ont commencé en 2015” ayant mené, selon elle, à la tentative d’éviction de la SPA Marseille-Provence.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Décidément, la gaudinie était une véritable touche à tout en matière de tripotage.Il ne manque au tableau que les opérations funéraires pour être complet.

    Signaler
    • Quaranteetun Quaranteetun

      Hélas, c’est là qu’est l’os : lisez l’article de lundi “L’élu aux cimetières de Gaudin accumulait les amendes en Italie avec sa voiture de fonction”

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire