Pas de musée Picasso au couvent des Prêcheurs à Aix

Désacord
Bref
le 8 Sep 2020
2

La maire LR réélue Maryse Joissains y croyait encore durant sa campagne électorale, mais le couvent des prêcheurs à Aix-en-Provence n’accueillera pas un musée Picasso. Le projet privé était en discussion entre la mairie et Catherine Hutin, belle-fille du peintre, depuis de nombreuses années. Mais les négociations pour l’achat du lieu n’ont pas donné satisfaction à la Ville, qui refuse donc la vente.

Le point de divergence principal concerne une clause d’affectation de 15 ans refusée par la porteuse de projet. Chère à la municipalité, elle aurait prévu que le bâtiment ne puisse pas avoir un autre usage que celui d’être un musée durant cette période. Catherine Hutin est écœurée : « Je trouve tout simplement hallucinant que la Ville ait mis quatre ans pour finalement faire échec au projet, déclare-t-elle à La Provence, assurant « je n’ai jamais eu l’intention de faire autre chose que de la culture dans ce lieu ». « Les deux intérêts, celui de la collectivité et celui du privé, n’arrivaient pas à coïncider », considère pour sa part Sophie Joissains, adjointe à la culture, qui ne souhaite pas que le lieu reste « en jachère » indéfiniment.

Catherine Hutin explique qu’elle va chercher un autre lieu pour exposer sa collection d’œuvres de Pablo Picasso. Quant à la ville, elle cherche toujours un avenir pour l’ancien couvent. « La Ville va lancer un appel à projets, assure Sophie Joissains. J’aimerais à titre personnel que cela devienne un centre d’art, mais nous verrons bien… »

Source : La Provence

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Tarama Tarama

    La villa Valmer et le Fortin de l’Estaque.
    Histoire de se démarquer de la municipalité précédente, n’est-ce pas le printemps marseillais ?

    (Pour l’instant on ne voit rien. Je sais c’est tôt, mais les rues sont sales, les voitures mal garées, le BTP et l’immobilier plus voraces que jamais).

    Signaler
    • Zumbi Zumbi

      Les adjoints à la maire sont entrés en fonction fin juillet, dans certains domaines comme les écoles on a tout juste eu le temps de faire des travaux d’urgence, dont certains attendaient depuis 20 ans…
      Pour ma part je préfère qu’il n’y ait pas une cascade d’annonces tonitruantes pour « occuper le terrain » comme disent les communicants. Voyons si au début de l’hiver on perçoit le début de changement de cap du paquebot municipal.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire