Nouveau plan social en vue chez Wiko à Marseille

Compression
Bref
le 4 Mar 2021
1

Après une avoir négocié une rupture conventionnelle collective d’ampleur en 2019, Wiko s’apprête à prononcer une trentaine de licenciements économiques, révèle La Marseillaise. Présenté au comité social et économique, ce “projet de réorganisation conséquent” signifierait une chute des effectifs du fabricant de téléphones mobiles basé à Marseille de près de 200 à une soixantaine en deux ans. Le document consulté par le quotidien évoque les effets du confinement, de la “saturation du fret international” et des “difficultés d’approvisionnement en composants“.

Des éléments qui contrastent avec la confiance affichée en juillet 2020 par le responsable France de Wiko, Raphaël Visseyrias, interrogé par Marsactu : On maintient nos parts de marché et on est même en croissance. On a même des meilleurs résultats que l’année dernière. Le plus dur est derrière nous“, assurait-il, alors que plusieurs salariés s’inquiétaient d’un “crash” prochain, sous l’effet de la concurrence de nouveaux acteurs.

Source : La Marseillaise

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Chapacan Chapacan

    “On maintient nos parts de marché et on est même en croissance. On a même des meilleurs résultats que l’année dernière. Le plus dur est derrière nous“ Mais on vire du monde. Tout va bien au Capitastan.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire