MPM désormais propriétaire de la totalité du site de Fralib

Bref
le 2 Août 2012
0

"Maîtrise publique". L'expression est tirée d'un communiqué du président de Marseille Provence Métropole (MPM) Eugène Caselli – annonçant la finalisation du rachat du site de Fralib à Gémenos – et résume bien la nouvelle situation du dossier. La communauté urbaine désormais propriétaire du terrain et des bâtiments (5,3 millions d'euros, soit un million de plus que ce qu'elle souhaitait initialement débourser) et des machines (qu'Unilever lui a cédé, comme elle s'y était engagée, à l'euro symbolique).

Ce qui fait notamment sauter un des arguments de la multinationale – son absence de propriété du site – pour affirmer que "le projet de reprise des salariés n'est pas viable". Et permet à l'Etat, souligne Eugène Caselli, d'"examiner avec sérieux l’ensemble des projets alternatifs à la fermeture de l’usine". Un élément reste cependant toujours très privé : la marque Eléphant. Celle-ci "restera propriété du groupe Unilever et [il] n’y aura pas de sous-traitance de ses volumes de production", a tenu à rappeler le PDG d'Unilever France Bruno Witvoet dans un communiqué où il manie le "redressement productif" cher à Arnaud Montebourg, mais à la sauce "reconversion" du site et "revitalisation" du bassin d'emploi.

+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire