Michèle Rubirola et ses opinions antivaccins

Vu sur le web
Bref
le 24 Juil 2020
15

#vaccins stop. Confirmation #Pétition #Montagnier / Joyeux.” Mercredi 22 juillet, ce tweet vieux de deux ans a été exhumé par des internautes avant d’être supprimé le jour même. L’auteure, Michèle Rubirola, est depuis devenue maire de Marseille. L’histoire est mise en avant par le journal Libération. On y découvre ou revisite les positions anti-vaccins de la médecin. À l’époque, elle apportait son soutien à Luc Montagnier et Henri Joyeux – qualifiés de “figure de proue des antivaccins” par Libération – dans leur campagne contre le projet de loi de la ministre de la santé d’alors, d’Agnès Buzin, prévoyant onze vaccinations obligatoires pour les enfants

En 2017, Michèle Rubirola soulignait déjà sa crainte quant à l’accroissement du nombre de vaccins imposés aux plus jeunes. Dans un communiqué elle révélait “être scandalisée” et “avoir peur pour ce qui se prépare”. Comme Libération l’indique, elle était alors conseillère départementale EELV des Bouches-du-Rhône. L’article rappelle par ailleurs que les positions de plusieurs membres d’EELV concernant les vaccins défrayent régulièrement la chronique, bien que le parti se démarque officiellement de positions anti-vaccins.

Source : Libération

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. patrick patrick

    bonjour marsactu,
    ok pour cette “info”
    mais toujours rien sur les déjeuners de gaudin vassal et ghali à la “villa roca” ?
    merci

    Signaler
    • Frigoulot Frigoulot

      La pizza à l’anchois est bonne et le risotto également.

      Signaler
    • Frigoulot Frigoulot

      La pizza à l’anchois est bonne et le risotto également.

      A La Villa aussi il doit y avoir des repas intéressants…

      Signaler
  2. Tarama Tarama

    Qu’est-ce que la Villa Roca ?

    Signaler
  3. BRASILIA8 BRASILIA8

    petit rappel en France 3 ou 4 vaccins sont obligatoires mais les laboratoires ont décidé de ne plus les vendre “au détail” mais dans un lot de 11
    comme la ministre a approuvé cette décision, au bénéfice de qui on se le demande, dorénavant ces onze vaccins obligatoire
    le fait de contester cette décision est assimilé à un refus des vaccins comme d’habitude il est plus rapide de faire un raccourci que d’expliquer

    Signaler
  4. Jean-Marie Leforestier Jean-Marie Leforestier

    Bonjour, suite à vos commentaires sur la villa Rocca :
    Oui, Le Parisien et Mediapart ont signalé des visites de Mmes Ghali, Vassal et M. Gaudin à la villa Rocca, restaurant (dans le 8e près de la mairie de Bagatelle) propriété de la famille Campanella, dont certains membres sont soupçonnés d’appartenir au grand banditisme local. A ce stade, nous n’avons pas connaissance d’éléments complémentaires aux planches photographiques des enquêteurs montrant ses visites, par exemple d’écoutes mettant en scène une de ces personnalités.
    Ces éléments nous semblent toutefois un peu faibles pour évoquer une connivence entre le clan Campanella. Nous continuons à enquêter à ce sujet.

    Signaler
    • gastor13 gastor13

      En effet aucun lien avec le clan Campanella, au moins pour Gaudin et sa municipalité, puisque l’avaocat du clan est aussi l’avocat de la Mairie et de Gaudin sur les emplois fictifs (dit emplois agés) de la Mairie…. Je pense que si Mme Rubirola ou M Payan avaient été vus à la Villa Rocca on aurait déjà eu droit à plusieurs articles…

      Signaler
    • Titi du 1-3 Titi du 1-3

      Certes, mais je n’ai pas vu une reprise de ces articles sur “le canari” dans la rubrique les brefs de marsactu.

      Signaler
  5. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Je suis en désaccord total avec les positions des antivax, et si elles sont partagées par Michèle Rubirola, je serai en désaccord total sur ce point avec elle. Mais cette petite boule puante lancée par Libé n’a qu’un intérêt mineur : on n’élit pas un·e maire en fonction de ce qu’elle pense des vaccins.

    Mais d’une façon générale, on voit à nouveau ici la maladresse de la classe politique dans son utilisation des réseaux sociaux. Y faire passer des messages, c’est bien. Y faire de temps en temps le ménage, pour éviter de voir surgir des années plus tard un vieux post hors de tout contexte, c’est mieux.

    Signaler
    • Danièle Jeammet Danièle Jeammet

      M. Rubirola par ce tweet a exprimé son soutien aux anti vaccins, dont le Pr Joyeux qui sévit dans la fachosphère. Ce n’est pas une erreur et encore moins une boule puante de Libé; c’est une information. D’autant plus que notre Maire se revendique Médecin.

      Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Je vais être encore plus clair que vous , et sûrement plus trivial ,mais de temps en temps il faut remettre l’église au milieu du village , et ce n’est pas parce que l’on a voté pour elle qu’il faut tout gober ( ce qui est mon cas). Qu’elle s’occupe de ses fesses et nous des nôtres!

      Signaler
  6. Ludovic Tomas Ludovic Tomas

    Passionnant…

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Les politiques ont tendance à se mêler de tout et surtout de nos vies et de nos choix personnels. Nous ne l’avons pasélue pour ses choix médicaux.

      Signaler
  7. Ludovic Tomas Ludovic Tomas

    J’ai hâte de savoir si elle s’est prononcée sur le débat entre chocolatines et pains au chocolat.

    Signaler
  8. Marc Henkel Marc Henkel

    Se poser des questions sur l’obligation soudaine de passer de 3 vaccins à 11 pour les nouveaux nés n’a rien à voir avec être anti vaccins. La question qui se pose est de savoir s’il y a une résurgence de l’infection à Haemophilus influenzae b, l’hépatite B, le méningocoque C, le pneumocoque, la rougeole, les oreillons et la rubéole chez les enfants, justifiant de faire un tel cadeau aux labos pharmaceutiques . D’ailleurs, quels labos vendent ces vaccins?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire