Michèle Rubirola assume son “binôme” avec Benoît Payan à la tête de la Ville

Style
Bref
le 26 Oct 2020
4
Photo Emilio Guzman

Photo Emilio Guzman

Michèle Rubirola est bien là et assume exercer le pouvoir en duo, avec son premier adjoint, le socialiste Benoit Payan. C’est ce qu’elle a tenu a affirmer lors d’un long entretien avec Libération. Un échange pour faire taire les rumeurs concernant son éventuel départ du fauteuil de maire, notamment depuis un article du Monde présentant ses doutes vécus durant l’été et depuis sa convalescence suite à une opération en septembre.

“Je suis maire, j’assume les responsabilités et les obligations qui vont avec mais on travaille en binôme avec Benoît Payan et on travaille collectivement avec tous les adjoints. Les Marseillais ont voté pour une dynamique”, assure-t-elle à Libération.

Source : Libération

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

    Difficile de partager le Pouvoir.
    Si tout va bien et après deux cent cinquante ans de pouvoirs, de responsabilités partagées cela ne sera plus obligatoire de publier de tels articles.
    En attendant les petites filles et les petits garçons continuent de se crêper le chignon dans la cour de l’école.

    Signaler
  2. raph2110 raph2110

    C’est plutôt bien cet état d’esprit ! la confiscation du pouvoir par une seule personne dénote aujourd’hui dans une démocratie. Le poids des responsabilités, la complexité de la société et la solitude dans la prise de décision sont des facteurs qui ont une incidence certaine dans le portage d’une ambition municipale.
    J’espère qu’il en sera toujours ainsi dans quelques mois, car les hommes (et les femmes) sont ce qu’ils sont…mais j’ose espérer qu’ils démontreront qu’il est possible de faire autrement.

    Signaler
  3. didier L didier L

    Il a fallu plusieurs jours pour avoir une réponse à l article du Monde ,soit le printemps marseillais est composé de sages qui maîtrisent le temps soit le mouvement a des doutes…a suivre donc. Mme Rubirola présente une autre manière de faire de la politique, et c tout a son honneur mais ce n est pas le cas de tous ses adjoints de Samia G, à Sébastien Barles en passant par B Payan formé au MJS, mouvement des jeunes socialistes surnommé aussi l école du crime la tâche va être compliquée pour Rubirola.

    Signaler
    • BRASILIA8 BRASILIA8

      Mme Rubirola ne fait pas de la politique d’une autre manière pour l’instant elle ne fait pas de politique du tout elle essaie de gérer sa majorité hétéroclite qui n’a pas de projet commun chacun est venu avec son propre programme et tente de se faire entendre

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire