Michèle Rubirola abroge un vieil arrêté anti-mendicité

Abrogation
Bref
le 6 Août 2020
1

Les alternances sont aussi faites de symboles un brin surjoués. Ce mercredi, à l’occasion de l’anniversaire de la naissance de l’abbé Pierre, Michèle Rubirola « a confirmé son opposition résolue à tout arrêté anti-mendicité, sur la ville de Marseille ». Elle abroge ainsi un dispositif entré en vigueur il y a près de dix ans. À notre connaissance, ce texte qui prévoit une amende de 38 euros, n’était plus appliqué par les polices nationale et municipale.

Cette annonce nous transporte en 2011. Suivant plusieurs villes, dont Paris, l’adjointe à la sécurité Caroline Pozmentier signe un arrêté réprimant « toute forme de sollicitation ou appel à la quête de nature à entraver la libre circulation des personnes ». Quelques jours plus tard, le texte est éventé par l’opposition en conseil municipal. L’adjointe de Jean-Claude Gaudin confirme sa signature… alors que se tient la journée mondiale du refus de la misère. Et l’étend même l’année suivante, à cette même date. Comme quoi, les symboles…

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

    Combien de lois sans décrets ou de circulaires qui sont inappliquées car inapplicables, ou bien que la police ou les autorités ne respectent pas, ou même les citoyens?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire