Marignanais ou Marseillais, ils ont créé leur activité hors des parcours classiques

VU SUR LE WEB
Bref
Jean-Marie Leforestier
6 avril 2017 1

Libération est parti à la rencontre de quatre jeunes Marseillais et de Marignanais qui, déçus par le système scolaire ou les outils publics, ont décidé de créer leur propre activité en marge des parcours classiques. Agrémenté de très beaux portraits signés Yohanne Lamoulère, l’article présente ainsi Pitchou, réalisateur de clips de rap pour Alonzo notamment.

Comme les autres personnes interrogées, le jeune habitant d’une cité du 3e arrondissement a senti que les dispositifs publics étaient inadaptés. Alors, la politique est très loin. «J’ai jamais voté, j’ai pas que ça à faire, se marre-t-il. Ces gens te vendent du rêve. Ils te disent toujours qu’ils vont te donner un emploi et, à la fin, y a rien. Autour de moi, il doit y en avoir 2 % qui travaillent.»

1
commentaires
Source : Libération

  1. eFrançoise eFrançoise

    Super l’article.. C’est pour boucher un trou probablement

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire