Malgré la crise, le Port de Marseille maintient ses investissements

Cap
Bref
le 9 Juil 2020
1
Entre le J1 et le Mucem, Martine Vassal veut faire une "marina olympique". Photo : Benoît Gilles.

Entre le J1 et le Mucem, Martine Vassal veut faire une "marina olympique". Photo : Benoît Gilles.

À la sortie de la tempête, le Port de Marseille-Fos garde le cap. Si le bilan semestriel du GPMM, présenté ce jeudi 9 juillet, est largement impacté par la crise du Covid-19, la direction a décidé de maintenir les 57 millions d’euros d’investissements en ayant recours à un emprunt de 35 millions d’euros. « Cela est possible parce que la situation financière du port est saine et en croissance depuis de nombreuses années », assure Jean-Marc Forneri président du conseil de surveillance, dans un communiqué du GPMM. Des mesures commerciales, à hauteur de 6,5 millions, vont aussi être mises en place pour favoriser l’activité des clients du Port.

Des décisions de « relance », après six premiers mois de l’année où le trafic total du GPMM a plafonné à 33,6 millions de tonnes, soit soit 15 % (5,9 millions de tonnes) de moins que le premier semestre de 2019. L’activité « voyageur » s’est trouvée totalement arrêtée avec la fermeture des frontières et le confinement. Côté marchandises, le trafic s’est maintenue avec 18 navires par jour contre 25 habituellement.

 

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Le covid a fait des dégâts, mais la dernière grève a fait aussi beaucoup, beaucoup de mal, interrogez les armateurs et vous serez fixés.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire