L’instruction de l’affaire Guérini repart d’un nouveau pied

Efficacement
Bref
Lisa Castelly
11 Jan 2017 2

Le dossier de l’affaire Guérini a changé de mains au sein de la justice marseillaise. Après le départ de Christine Saunier-Ruellan, c’est désormais Fabrice Naudé qui sera le magistrat en charge de l’instruction de ce dossier ouvert depuis 2009. Selon La Provence, le nouveau juge d’instruction se serait saisi à plein bras des 20 tomes concernant le volet concernant les sociétés de traitement des déchets d’Alexandre Guérini et des 35 tomes décortiquant les marchés présumés frauduleux du conseil départemental. « Et plutôt efficacement », commente une source citée par le quotidien, qui note que la précédente juge en charge de l’affaire avait plutôt choisi de concentrer ses efforts sur l’affaire dite « Air cocaïne ».

Autre avancée récente du dossier, un réquisitoire supplétif de 400 pages a été rédigé par le vice-procureur et chef de la section financière, au sujet du pan concernant les décharges, afin, est-il précisé de « clarifier certaines mises en cause » et d’en « reformuler certaines autres ». Un pas en avant qui ne signifie pas pour autant qu’un procès se tiendra rapidement.

2
commentaires
Source : La Provence

A la une

Métro Gèze : la métropole sort les rames
Non, on ne verra pas les fameuses armoires électriques car "le métro fonctionne en ce moment". À l'origine du retard considérable de la livraison...
À l’hôpital Nord, les manifestants désespèrent de voir un jour arriver le métro
Le choix du parvis de l'hôpital Nord, pour une manifestation en faveur d'un métro dans les quartiers Nord, a la force de l'illustration. À...
Policiers « escortés » par des scooters, un clip de rap à l’origine de la vidéo choc
"Regardez comment les policiers sont traités, et j'en ai plein d'autres des vidéos comme ça. Ce que je veux dire, c'est que ce sont...
« On apprend aux filles à se méfier de l’espace public »
Prendre les transports, aller d'un point à un autre dans la ville, s'arrêter sur une place, rentrer tard le soir... Que l'on soit homme ou...
Des quartiers Nord à la Belle de Mai, elles veulent une ville pensée pour elles
"On est toutes des militantes. On ne voulait pas faire la cuisine, on voulait faire des projets !" Comme ses amies du groupe Passer'elles...
« Si l’outrage sexiste est dans le code pénal, on pourra agir »
Lorsqu'une femme victime de violences arrive dans un commissariat, l'expérience n'est pas toujours aisée. À Marseille, le bureau d'aide aux victimes, rattaché à la...
  1. julijojulijo

    Un pas en avant qui ne signifie pas pour autant qu’un procès se tiendra rapidement.
    !!!! merci Lisa Castelly de conclure de la sorte !

    On avait bien compris que personne au sein de la justice marseillaise n’attrapera de hernie, ou de tour de rein pour travailler DUR sur ce dossier….Il manque certes du personnel capable et il faut du temps pour décortiquer cet imbroglio…

    Dossier exemplaire de l’état de la Justice Française.

    Signaler
  2. Solange MauriceSolange Maurice

    Pourquoi les juges d’instruction ne restent pas à Marseille ? Le juge Charles Duchaine a clôturé ce dossier avant de partir, après un AVC, une Légion d’Honneur et onze années à Marseille (la loi prévoit l’exercice d’un juge d’instruction a 10 ans). Ce dossier devait être jugé en mars 2016. Le GIR a mené l’enquête, le juge a cloturé le dossier en 2014. Un jour prochain, les journalistes pourront faire leur job, les juges n’auront plus peur, et tracfin aura un sens.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire