L’industriel chinois Quechen va s’installer à Fos-sur-Mer

Géant
Bref
Violette Artaud
10 Jan 2018 1

C’est un mastodonte dans la production mondiale de silice. Le groupe chinois Quechen, qui se penche actuellement sur la production de « pneus verts » ou autrement dit, qui s’usent moins vite, devrait ouvrir un centre de recherche et de développement à Fos-sur-Mer. L’information, a été dévoilée ce mercredi à La Provence par le président de région Renaud Muselier (LR).

Quechen prévoit ainsi d’investir quelques 105 millions d’euros et de créer 130 emplois. Emboîtant le pas à Renaud Muselier, la présidente du département Martine Vassal s’est dite « fière de la décision de l’entreprise chinoise Kechen (sic) Silicon Chemical d’entamer des négociations exclusives avec le Grand port maritime de Marseille. » Quechen devrait ainsi s’implanter sur la plateforme industrielle d’innovation Caban-Tonkin (Piicto), un espace qui doit permettre aux entreprises de mutualiser leur production d’énergie, mais aussi et surtout, de simplifier les compensations écologiques des industriels.

1
commentaires
Source : Le Provence

A la une

Métro Gèze : la métropole sort les rames
Non, on ne verra pas les fameuses armoires électriques car "le métro fonctionne en ce moment". À l'origine du retard considérable de la livraison...
À l’hôpital Nord, les manifestants désespèrent de voir un jour arriver le métro
Le choix du parvis de l'hôpital Nord, pour une manifestation en faveur d'un métro dans les quartiers Nord, a la force de l'illustration. À...
Policiers « escortés » par des scooters, un clip de rap à l’origine de la vidéo choc
"Regardez comment les policiers sont traités, et j'en ai plein d'autres des vidéos comme ça. Ce que je veux dire, c'est que ce sont...
« On apprend aux filles à se méfier de l’espace public »
Prendre les transports, aller d'un point à un autre dans la ville, s'arrêter sur une place, rentrer tard le soir... Que l'on soit homme ou...
Des quartiers Nord à la Belle de Mai, elles veulent une ville pensée pour elles
"On est toutes des militantes. On ne voulait pas faire la cuisine, on voulait faire des projets !" Comme ses amies du groupe Passer'elles...
« Si l’outrage sexiste est dans le code pénal, on pourra agir »
Lorsqu'une femme victime de violences arrive dans un commissariat, l'expérience n'est pas toujours aisée. À Marseille, le bureau d'aide aux victimes, rattaché à la...
  1. Germanicus33Germanicus33

    Bonne nouvelle, mais qu’on n’oublie pas Ascométal !

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire