L’État apporte 300 000 euros à la Ville de Marseille pour améliorer l’accueil des réfugiés

Signature
Bref
le 26 Nov 2021
5

Un maire et son adjointe, un préfet délégué à l’égalité des chances et même un délégué interministériel, devant un parterre d’acteurs associatifs… Ce vendredi, la Ville de Marseille et l’État ont marqué le coup pour la signature du contrat territorial d’accueil et d’intégration et des réfugiés. 17e du genre en France et premier dans la région, ce partenariat conduit au déblocage d’une subvention de l’État de 300 000 euros sur trois ans.

Le montant est loin des milliards du plan “Marseille en grand” mais c’est toujours ça de pris, considère en substance l’adjointe chargée du sujet Audrey Garino (PCF). Après un diagnostic mené par un chargé de mission auprès notamment des acteurs associatifs, un appel à projet sera lancé l’année prochaine, avec comme thèmes prioritaires pressentis le logement, la santé et l’accès aux droits. “Ce qui est important, c’est aussi la coordination qui se met en place et qui n’existait pas sur ce sujet”, insiste-t-elle.

On peut aussi y voir une marque supplémentaire, et plus concrète, de la volonté affichée de se positionner comme une “ville ouverte” sur les questions migratoires, après les déclarations de 2020 sur l’accueil de bateaux de sauvetages. “La Ville est désormais à vos côtés”, a assuré Benoît Payan (PS) à ses invités du jour.

+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. julijo julijo

    300 000 euros sur 3 ans, c’est pas la richesse !
    déjà, c’est bien que l’état les file à la ville, si vassal les avait récupérés…. pas sauvés les migrants !

    Signaler
    • BRASILIA8 BRASILIA8

      elle aurait offert un bateau au GIGN pour ne pas faire de jaloux à la suite de celui offert au RAID

      Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    Et le Département que fait-il avec nos sous prévus pour cette mission ?
    Ah! Oui, le boulodrome de Roquefort la Bedoule, Vassal s’y était engagée auprès du maire pour de faire élire

    Signaler
  3. Patafanari Patafanari

    Des rustines pour les canots pneumatiques. Prochaine étape, la Grande -Bretagne.

    Signaler
  4. GENIA GENIA

    Et oui, accueillons le plus et le mieux possible , ça rapporte pour la ville…..
    Ah non, mais je parlais des touristes, bien sûr !

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire