Les parents de l’école du cours Julien demandent une expertise indépendante de la cour

Expertise
Bref
le 19 Nov 2018
2

Ce lundi matin, des parents d’élèves de l’école du Cours Julien (6e) manifestaient devant un local municipal qu’ils estiment insalubre et qui se trouve situé en dessous de la cour de leur école. “En 2012, la cour a connu un affaissement lié à la vétusté du plafond de ce local, explique Camille Giraud-Ba, représentante des parents d’élèves (MPE 13). Nous demandons une expertise indépendante et transparente. En conseil d’école, la Ville s’est voulue rassurante mais en nous parlant d’une étude de 2009″. La parent d’élève fait circuler un film qui permet de se faire une idée de l’état du plafond de briques “soutenus par des poutrelles métalliques manifestement rouillées”.

Pour l’heure, la directrice de l’école fait jouer le principe de précaution et interdit l’usage de la cour pour les récréations. Deux institutrices de l’école maternelle des Bergers qui utilisent ces locaux sont en arrêt maladie après avoir tenté en vain d’exercer leur droit de retrait. Dans une déclaration postée sur son profil facebook, le maire de secteur (LR) Yves Moraine se veut rassurant. “J’ai obtenu en urgence l’intervention d’un expert de l’Apave qui s’est rendu sur place (dans le local et au sein de l’école) vendredi dernier. Son rapport écrit ne sera connu que dans la semaine, mais ses constatations confirment l’absence de danger”, écrit l’élu tout en disant resté attentif au suivi de ce dossier. Ce lundi matin, les parents d’élèves avaient rendez-vous avec un représentant de l’inspection académique.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. petitvelo petitvelo

    Au 65 aussi il y avait eu un expert … Comment avoir confiance désormais ?

    Signaler
  2. Alain Dex Alain Dex

    Excusez la pédanterie, mais le principe de précaution, c’est autre chose :
    “Principe selon lequel l’absence de certitudes, compte tenu des connaissances scientifiques et techniques du moment, ne doit pas retarder l’adoption de mesures effectives et proportionnées visant à prévenir un risque dans les domaines de l’environnement, de la santé ou de l’alimentation. ”

    En l’occurence, la directrice fait simplement preuve de prudence & prend des précautions.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire