Les maires de secteurs LR écrivent au président pour demander plus de compétences

Doléances
Bref
le 13 Oct 2021
15

Les trois maires de secteurs Les Républicains de Marseille ont écrit au président de la République, explique La Provence. Dans ce courrier envoyé le 8 octobre, Lionel Royer-Perreaut (9/10), Sylvain Souvestre (11/12), Marion Bareille (13/14), demandent à Emmanuel Macron d’aborder la réforme de la métropole avec “une acuité particulière pour Marseille”. “Aujourd’hui, écrivent-ils, les maires d’arrondissements disposent de la légitimité démocratique […] mais, fait de l’histoire, ne disposent pas des compétences, ni des pouvoirs qui leur permettraient d’assumer cette proximité tant attendue par les administrés.”

Ils réclament ainsi toutes les compétences de “proximité du quotidien”, à savoir, “la propreté, la gestion des encombrants, le petit entretien de la voirie, l’entretien de l’éclairage public, et d’une façon générale, l’entretien quotidien des espaces publics.”

Source : La Provence

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Elle est édulcorée, banalisée.Mais je ne peux m’empêcher de la rappeler, ils osent tout,c’est même à cela qu’on les reconnaît !

    Signaler
  2. Assedix Assedix

    Quelqu’un pourrait m’expliquer le sens de la proposition “aujourd’hui les maires d’arrondissement disposent de la légitimité démocratique” ? Dans mon souvenir, l’élection de Sylvain Souvestre était entachée par une fraude aux procurations et celle de Marion Bareille devait beaucoup à la trahison de la gauche par Jérémy Bacchi…

    Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      Que Bareille ait été élue grace au retrait des listes de gauche à commencer par celle de Bacchi, malheureusement c’est démocratique.
      En tous cas ces trois là sont les premiers à remettre en cause la légitimité du maire de Marseille mais… ni Souvestre ni Bareille n’ont été premiers de liste. Quant à la “patronne” mis à part grapiller des voix dans son “carré d’or” de la 10e circo départementale, elle n’a jamais pu remporter démocratiquement une élection. LRP lui-même ne doit son premier mandat de maire de secteur qu’à la démission de Guy Teissier en raison de la loi sur le cumul des mandats.

      Signaler
    • Assedix Assedix

      Leur élection est légale… Quant à dire qu’elle est démocratique, il y a un pas que je ne franchirai pas.

      Signaler
  3. Brallaisse Brallaisse

    Royer Perreaut aurait quand même dû préciser qu’il détenait sa légitimité démocratique,par procuration 😜

    Signaler
  4. Andre Andre

    Ils réclament des compétences mais n’ont pas à ce jour les moyens financiers et techniques de les assumer.
    Après ils demanderont de l’argent et du personnel. Va-t-on devoir embaucher ou transférer du personnel de la Métropole et de la Ville, en fonction des compétences exercées? Un peu plus de bazar en tout cas!

    Signaler
  5. Electeur du 8e Electeur du 8e

    C’est très étrange que ces maires LR, ou leurs prédécesseurs LR, n’aient pas fait cette démarche à l’époque où l’Hôtel de Ville était occupé par un maire LR. Ils ont pourtant eu un quart de siècle pour y réfléchir.

    Y aurait-il un vague refus d’admettre “la légitimité démocratique” du maire actuel de la ville ? Ce serait parfaitement conforme à la tendance naturelle de la droite de considérer qu’elle seule est légitime, et c’est d’ailleurs ce raisonnement spécieux qui a permis à une battue du suffrage universel de solliciter sans honte son maintien à la tête de la métropole.

    Marseille a trop longtemps été gérée non comme une ville, mais comme une juxtaposition de huit fiefs traités différemment selon la façon de voter de leurs habitants. Il ne faut pas accroître ce travers, mais au contraire réunifier la ville.

    Signaler
    • Avicenne Avicenne

      Et si les CIQ demandaient aussi à avoir des compétences accrues comme la propreté, la voirie.
      j’habite sur le bd Chave ( du côté le plus animé ) et je me souviens que lors du projet du nouveau tramway, B. Gilles maire du 4 / 5 avait une la merveilleuse idée de nous annoncer que tous les platanes allaient être déracinés ( car malades ? )et remplacés par des micocouliers : cela représentait 2 marchés en clair, pour rien sauf le ou les entreprises prétendantes !
      Et bien lors d’un cocktail, chez une autre élue, nous lui avons remis un dossier justifiant notre refus d’une telle action, avec un rapport scientifique sans appel sur l’état de danté de tous les platanes, une pétition conséquente et nous lui avons donné le nom des avocats qui nous représenteraient au cas où il passerait en force ; il a fait un malaise ! et nos platanes se dressent toujours fièrement.: c’était en 2005, 16 ans déjà !
      C’est vrai qu’ils osent tout ces c…. !

      Signaler
  6. kukulkan kukulkan

    Lionel Rouillé Pet Rot
    Suppression des arrondissements et élection du maire au suffrage direct à Marseill !!!

    Signaler
  7. ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

    Ces trois petits maires et leurs adjoints avaient un peu de pouvoir en conseiller métropolitain, en se partageant les vice-présidences de la Metropole et du conseil de territoire et en siégeant (voire en présidant) les établissements publics gérés par AMPM.
    Avec les pertes en compétences de la Metropole et la fin programmée des conseils de territoires, ils vont perdre une bonne partie de leurs petits pouvoirs. Même si les compétences de grande proximité vont être reversées aux mairies de secteur (pour arriver aux compétences des secteurs parisiens et lyonnais) ce ne sera jamais autant qu’une mairie de plein exercice. LRP moins puissant que Milon ou Giberti, impensable !!!!!
    Et comme ils se partagent un demi-cerveau à trois, ils sont persuadés que si Macron a su être convaincu par Payan par une lettre, eux-mêmes y arriveront.
    Premier souci : Payan doit très certainement, lui seul, écrire “Elysée” correctement. En s’y mettant à trois, d’après le document de “La Provence”, ils se débrouillent pour faire une faute dans l’adresse de la Présidence de la République : “Elisée”. Une sorte de participe passé imaginatif du verbe “élire”

    Signaler
  8. Brallaisse Brallaisse

    Le coeur des ex vierges de la ville et de la métropole essayent de mettre la pression , je me marre ,sur Macron avant sa visite. Chauvin le résident de la chambre de commerce de Marseille , résident car je cherche toujours son action en tant que président , demande que l’Etat envoye les sous sans contrepartie , mais bien sûr, et se désole que la métropole ne fonctionne pas, pourtant il a fait allégeance à la Vassal en la soutenant. Le Royer Perreaut qui exige des compétances , si il en avait dans l’une de ses 15 mandats cela se saurait , le Cristiani qui demande l’abandon des dettes de la métropole , trop bon celui là et en plus il est président de la maison des communes, bien rémunéré à ce poste , je serais d’ailleurs inquiet pour sa gestion , vu ce que cette équipe réalise par ailleurs.
    Voilà le tableau des élites locales, qui repartent en faisant des crises d’amnésies à répétition.
    Le niveau est lamentable , pas de vision , sinon celle de garder sa place . Quand je vois que des dossiers ausi lourds sont confiés à des élus qui sont de véritables analphabètes , c’est désepérant.
    Le suffrage direct est la seule solution , et encore , quand l’on voit qu’une Joissains se balade depuis des années sur Aix, qu’un Gaudin est resté toute sa vie sans rien foutre , ni à Marseille , ni au Sénat en contrepartie de services .
    Souhaitons que Macron accentue les pouvoirs de l’Administration Centrale pour mettre au pas ces véritables voyous.
    Quelle honte , tous ces gens là cumulent les Réault, Royer,Caradec,Cristiani et coulent cette ville sciamment, volontairement,cyniquement.

    Signaler
  9. Brallaisse Brallaisse

    ruedelapaixmarcelpaul, vos dernières lignes démontrent une fois de plus le niveau de ces gens là.
    Si je n’avais qu’un conseil ou plutôt une recommandation à faire à Macron, restons à notre place , c’est de relire , parceque lui l’a lu contrairement à cette droite marseillaises qui se présente comme héritière du Gaullisme , de Gaulle . Et notamment concernant le devenir de la métropole. Le Général avait cette phrase , gens de la métropole et Martine plus particulièrement ,soit disant héritiers Gaullistes ,ne vous sentez pas visés pour cela , quoique? :” Si nous conservions le système actuel, c’est à dire le choix du Président(e) par les élu(e)s, ils se mettraient d’accord sur le ( la) plus médiocre et ils n’auraient, croyez moi, que l’embarras du choix”. D’autant plus que si le(la) médiocre a le chéquier à la main, je puis rajouter.
    Et nous sommes dans ce cas de figure.
    Voilà si jamais Macron lit Marsactu , ou bien son Préfet, une petite citation à reméditer .

    Signaler
  10. petitvelo petitvelo

    Vu sa dernière intervention sur des grèves en trop alors qu’elles s’étaient calmées depuis plusieurs mois, je pense que notre Président ne fait que passer et que personne ne suit de bien près l’actualité politique locale.

    Signaler
  11. Félix WEYGAND Félix WEYGAND

    Bah… Que ces gens veuillent inaugurer les lampadaires et le reprises de goudron des nids de poule me paraît au niveau de leur plafond sinon de leur légitimité… En revanche qu’ils veuillent la police de la propreté et la gestion des encombrants laisse perplexe : quand on pense qu’ils n’y sont pas arrivés en 25 de pouvoir central ni à la Métropole ni à la Ville…

    Signaler
  12. Richard Mouren Richard Mouren

    Entre “la proximité du quotidien” gérée par la métropole lointaine et “la proximité du quotidien” gérée par les minuscules mairies d’arrondissement, il y aurait peut-être un échelon intermédiaire qui est la mairie centrale, non? Ces mairies d’arrondissement sont un trou financier inutile.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire