Les grandes formes de réparation navale tardent à se mettre aux normes

Radoub
Bref
le 17 Sep 2021
3
La forme 10 l'année dernière au début de la construction du nouveau bateau-porte

La forme 10 l'année dernière au début de la construction du nouveau bateau-porte

Arrêtés, mise en demeure, astreintes… Les services de l’État déploient tout l’arsenal juridique pour intimer les chantiers navals de Marseille et le grand port maritime à mettre aux normes les grandes formes de radoub de façon à ce qu’elles respectent la loi sur l’eau. En effet, le carénage des navires engendre des eaux sales, chargées en métaux lourds qui finissent dans les bassins du port. Mais comme le narre La Provence dans son édition du jour, la Préfecture attend que le chantier de la mise aux normes aboutisse avant de taper l’industriel au portefeuille en déclenchant le paiement des astreintes.

Dans un communiqué commun, le GPMM et le CNM déploient un calendrier : “des travaux préparatoires ont été menés en 2018-2019, permettant d’ajuster le cahier des charges (…). Le projet fait l’objet d’une demande d’autorisation dont le retour est attendue en octobre 2021”. Les travaux pourraient débuter en 2022, pour une enveloppe globale de 10 millions d’euros. Curieusement, ces aménagements n’ont pas été prévus lors de la rénovation de la grande forme qui a coûté près de 30 millions d’euros d’argent public.

Source : La Provence

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Bibliothécaire Bibliothécaire

    ” Curieusement, ces aménagements n’ont pas été prévus lors de la rénovation de la grande forme qui a coûté près de 30 millions d’euros d’argent public.” Autrement dit de la corruption.

    Signaler
    • BRASILIA8 BRASILIA8

      non pas de corruption le Port a fait les travaux qu’il considèrent comme utiles l’environnement n’est pas dans ses priorités .
      Maintenant il va demander de l’aide pour se mettre aux normes comme l’a fait l’usine à papier avec une demande de dérogation pour quelques années .
      Et pendant ce temps on culpabilise ceux qui roulent au gas-oil ceux qui paient le tri sur leurs impôts mais qui jettent tout dans leur poubelle.
      Encore un petit geste pour l’environnement et un gros chèque pour les pollueurs.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire