Le théâtre du Gymnase restreint sa jauge avant une probable fermeture temporaire

Désordre
Bref
le 2 Mar 2020
3

Au départ, cela ne devait être qu’un rafraîchissement de la salle. Au final, les travaux du théâtre du Gymnase seront beaucoup plus importants. Il pourrait rester fermé entre 18 et 24 mois.

Lors des études préalables avant le lancement d’aménagements de routines, il a été découvert que “le système de poutres qui soutient les corbeilles et les étages des loges et du poulailler présentait des désordres“, explique à La Provence, Dominique Bluzet, le directeur. Les poutres qui soutiennent les étages “ont besoin d’être renforcées ou changées et (…) leur système d’attache n’est plus celui que l’ont ferait aujourd’hui.”

Les corbeilles, les loges et les balcons ne vont plus accueillir le public, supprimant de fait 313 places sur les 680 que compte la salle. Reste en suspend le temps de la fermeture temporaire de la salle entière dans un deuxième temps. Plusieurs scénarios sont envisageables. “Les techniciens disent qu’il y en aura sans doute pour deux ans si on refait toute la salle” ou “on estime que les désordres sont sur les balcons, on les reprend pour refaire la salle à l’identique, ce qui peut coûter beaucoup moins cher et prendre moins de temps. La décision appartiendra au politique “, explique le directeur.

Les équipes du théâtre cherchent de nouveaux lieux où pourront se jouer les spectacles délocalisés. Alex Lutz (10-14 mars) devrait, lui, jouer au Gymnase.

Source : La Provence

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Hde mars Hde mars

    Bizarre que personne ne parle du pourquoi le desordre ?

    Signaler
  2. ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

    Marseille s’effondre

    Signaler
  3. Brallaisse Brallaisse

    D’où que tu viennes , qui que tu sois cher candidat , tu peux revoir ton budget et tes engagements de campagne. Encore une ou deux comme cela , l’Opéra n’est pas loin , nous allons prendre cher. Le replâtrage n’est pas une politique et nous ne sommes pas à l’abri de nombreuses surprises de cet acabit.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire