Le premier adjoint de Marseille Benoît Payan demande le gel des mesures sur le Covid-19

Gel
Bref
le 24 Sep 2020
9

Le premier adjoint à la maire de Marseille Benoît Payan demande le gel des mesures annoncées par le ministre de la santé, Olivier Véran, ce mercredi, en s’appuyant sur des chiffres qu’il estime positifs sur la propagation de l’épidémie. “Nous voulons que le gouvernement nous donne dix jours. Si au bout de ces dix jours, l’épidémie repart, nous serons prêts à reprendre des mesures fortes, explique-t-il en conférence de presse. Laissons nous du temps, on ne dévitalise pas la deuxième ville de France, comme ça”.

Il souhaite en parler au préfet, dès ce jeudi après-midi, lors d’une table-ronde qui doit être organisée pour consulter les collectivités locales et les acteurs économiques sur la mise en œuvre de la fermeture des bars et restaurants dès samedi. Benoît Payan assure officiellement l’intérim de Michèle Rubirola, contrainte de se mettre en retrait pour raisons de santé.

Benoît Gilles
Journaliste
Julien Vinzent_
Journaliste.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. BRASILIA8 BRASILIA8

    Mr PAYANT pourquoi ne pas avoir pris ces mesures, on se demande bien lesquelles , il y a dix jours pendant que la situation se dégradait de jours en jours ?
    vous avez exigs que les restaurants puissent ouvrir jusqu’à 0h30 au lieu de 22h30 quand CMA CGM a rappelé ses 2300 employés on ne vous a pas entendu et maintenant vous pensez régler le problème en 10 jours alors que dans ce cas les pouvoirs du Maire sont proches de zéro !!!!

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Et oui, c’est le même qui dressait un panégyrique à Jean Clooooooode il y a peu. Il fait des phrases.

      Signaler
  2. jasmin jasmin

    La position de Benoit Payan n’a aucun sens. On est au milieu de l’incendie et on demande que les pompiers laissent du temps pour qu’on se traine hors du feu? Il a vu comment les gens respectent le port de masque à Marseille et qu’ils continueront à faire?
    De plus, ce n’est pas vraiment très politiquement correct de saisir la premiere occasion de l’absence momentanée de Rubirola pour faire ce genre de déclaration. Si Rubirola voulait reculer cette action de 10 jours, ce n’est pas une hospitalisation ou une chirurgie programmée qui l’auraient empêchée de le dire. Le probleme c’est que de fait, depuis bien avant la campagne municipale, c’est Benoit Payant qui est le maire. Il fait ce qu’il veut. Faire la cour à l’industrie de restauration au detriment de la santé publique et contre l’avis du ministère de la santé et des données scientifiques, ça n’a aucun sens. Il faut marcher main dans la main avec l’ARS et le ministère. S’il veut prendre une décision importante à ce sujet, il faut mettre la police municipale à verbaliser les gens sans masque et faire de l’education publique incessante sur le pourquoi du port de masque, montrer des videos de la réa débordée, responsabiliser et aider les gens à surmonter leur dégout du port de masque pour le bien de tous. Parce qu’on peut arriver à canaliser ce problème si on porte le masque tous. Comme tous les pays qui l’ont fait.

    Signaler
  3. Brallaisse Brallaisse

    Chaque municipalité à son Moraine, Rubirola à Payant.Qu,il mette la police municipale au boulot

    Signaler
  4. printemps ete 2020 printemps ete 2020

    la gestion de cette crise sanitaire ,c’est la paguaille ,par exemple au niveau des tests ,les labos font le maximum ,ya rien à dire ,mais les infos circulent comment ? pour avoir un test et un résultat de test rapidement ,il faut avoir été déclaré ,comme c’est mon cas cas contact car une aide ménagère envoyée par une entreprise a un covid bien carabiné ,l’entreprise m’a tel pour me dire que j’étais un cas contact ,bien ,je prend rdv au labo qui me dit que je n’avais pas été déclarée comme cas contact à l’A.R.S ,ce qui est à présent obligatoire , j’ai rappelé l’entreprise qui m’a dit que ce n’était pas à eux de le faire ,qu’ils ne l’avaient fait pour personne ,que c’était au salarié d’aller à la sécurité sociale et me déclarer ave mon numéro de secu ,le salarié a le covid ,ne peux donc pas sortir en principe ,à la secu on lui a dit “y a qu’a !”:cette dame va au labo dit son problème et on lui fera un test en prioritaire !c’est faut !j’ai tel an numéro gratuit du gouvernement !qui m’a dit la mème chose “y a qu’a ! je ne suis pas déclarée à l ARS ,je ne suis pas prioritaire ,l’employeur ne veux pas le faire ,incroyable.MFG

    Signaler
  5. julijo julijo

    Le problème il est là : qui croire, qui suivre, quelles attitudes responsables pouvons nous avoir ????
    Le gouvernement est au dessous de tout. Les infos les plus contradictoires circulent dans les media…..la mairie, les mairies, les préfets…..font ce qu’ils croient être sur le moment et dans l’urgence le meilleur choix……
    Consternant. On a envie de leur dire d’aller se faire voir…. loin, plus loin.

    “sortez masqués” ….. on ne sait rien de sûr. autant prendre quelques dispositions préventives !!

    Signaler
  6. LN LN

    La mairie a déjà négocié sur le report des heures de fermetures et on voit le résultat. Passer devant toutes ces terrasses avec quasiment personne avec masque ca relève du délire. On peut parler des transports, mais aussi des victoires au foot ; enfin, y a plein de raisons pour qu’on soit dans le rouge écarlate et ca veut encore discuter !
    Mais par pitié ne nous faites pas le coup du Marseille bashing et de cette pauvre ville martyrisée. j’en peux plus de ce discours victime…. On a les decisions qu’on mérite (comme nos zélus !)
    Sinon personne n’a relevé le “ferme-là ” de la délicieuse poissonnière aixoise à l’adresse d’O. Véran ? C’est vrai qu’elle aussi….

    Signaler
  7. Input Output Input Output

    Comme dirait Colombo, je disais justement ce matin à ma femme que cette histoire allait peut-être relancer la machine “anti-Paris” initiée par le trio improbable Rubirola-Vassal-Raoult…To be continued…:-(

    Signaler
  8. PromeneurIndigné PromeneurIndigné

    Souhaitons que l’histoire ne bégaye pas, et que les héritiers des échevins marseillais soient plus responsables et raisonnables que leurs prédécesseurs. Voici un extrait de l’article de Wikipédia sur l’histoire du grand Saint-Antoine, : qui fut à l’origine de la grande peste à Marseille en 1720 et qui se termina en 1723 «Les propriétaires font alors jouer leurs relations et intervenir les échevins de Marseille pour éviter la grande quarantaine (celle durant quarante jours). Tout le monde considère que la peste est « une histoire du passé » et l’affaire est prise avec détachement : ».

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire