Le groupe des dissidents FN marseillais se disloque

Scission
Bref
Julien Vinzent_
13 Nov 2017 0

La dispersion des ex adjoints FN de Stéphane Ravier se poursuit. Antoine Maggio et Marie Mustachia, qui avaient cofondé le groupe « Marseille d’abord » en décembre 2016 aux côtés de trois autres conseillers municipaux frontistes dissidents, annoncent ce lundi qu’ils siégeront désormais en tant que non-inscrits. Ce qui équivaut à la dissolution du groupe puisqu’il faut cinq élus minimum pour en constituer un. « C’était un échappatoire quand on a quitté le Front mais ça ne pouvait pas durer ad vitam aeternam. Nous avions des divergences trop prononcées. Il n’y a qu’à regarder la présidentielle : j’ai voté Macron quand d’autres ont voté Le Pen », résume Antoine Maggio.

Dans un communiqué, les deux élus rappellent le caractère « technique » du groupe, regrettent chez leurs compagnons « des idées et postures (…) encore trop proches d’une droite extrême » quand eux affichent leur « soutien à l’action présidentielle ». Et leur disponibilité pour prendre part à une recomposition politique ?

0
commentaires

A la une

[L’été à la Belle de Mai] Le Chapiteau, « un espace de liberté » dans le quartier
En sortant de l’espace bar où résonnent des musiques des années 70, deux amis se pressent vers le terrain de pétanque, vestige des anciens...
Boues rouges : la justice met Alteo et l’État sous pression
Six jugements et un total de 65 pages. Le tribunal administratif de Marseille vient de rendre une série de décisions dans le dossier des...
La métropole, lamarque, lebus et le plan com
"Avec lacarte, si j’habite à Marseille et que je dois me rendre à Aix-en-Provence pour travailler, je pourrais prendre lemétro, puis lecar et enfin...
Un rapport ministériel épingle ArcelorMittal, « principal pollueur du département »
"Oui, bien sûr qu'on est au courant. Mais vous, comment vous l'avez su ?". L'embarras est de mise chez ArcelorMittal Méditerranée. Passé jusqu'alors inaperçu,...
Même condamnée, Maryse Joissains « la guerrière » s’y voit encore en 2020
"Incroyable !" Maryse est en mode combat. Quelques heures après l'annonce de sa condamnation à un an de prison avec sursis et dix ans...
Gymnase de l'école La Viste ©AM
Des militants de la France insoumise lancent une cagnotte pour rénover une école publique
"Les parents d’élèves n'en peuvent plus, il faut des travaux avant la rentrée de septembre", lance Sébastien Delogu, dont la fille est scolarisée à...

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire