Le contrat de baie de Marseille passe la seconde et s’étend vers Fos

labaie
Bref
Benoît Gilles
9 Juil 2019 1

Appelons la « labaie ». Comme pour lebus ou letram, la métropole va se doter d’un seul contrat pour la protection de son littoral. Depuis 2013, et bien avant la métropole, la Ville de Marseille, la communauté urbaine et les autres collectivités contractaient ensemble pour assurer la survie et le développement durable de la baie de Marseille, des Lecques jusqu’à Martigues. Pour la phase 2 de ce contrat de baie, la métropole et ses partenaires souhaitent étendre ce contrat de baie au golfe de Fos, jusque-là couvert par aucun contrat de milieu.

« L’idée est de développer des actions sur l’ensemble des bassins versants qui bordent la baie, explique Didier Réault, pour la métropole. Le montant total est de 170 millions d’euros pour trois ans ». Ces actions développées en plus de 172 pages de fiches projets sont censées réduire les pollutions de la mer et des rivières en régulant les actions humaines sur ces rivages. L’extension au golfe de Fos pose de nouvelles questions notamment dans la contribution des grandes industries à cet effort de protection des milieux.


A la une

La Bonne-mère, une basilique au bord de la crise de nerfs
Elle est un symbole de Marseille. Calée sur un ancien fort militaire dont elle tire son nom, elle est censée garder et protéger les...
Au sein de la gauche marseillaise, l’union, mais chacun à son rythme
Un "Mouvement sans précédent". Jeudi matin paraissait dans Libération un appel au "rassemblement inédit" pour les municipales à Marseille. Comme une impression de déjà-vu après...
Au tribunal, le squat Saint-Just tente d’obtenir un nouveau sursis
Est-ce le début de la fin pour le squat du 59 avenue de Saint-Just ? Après plusieurs reports, la première audience en vue de...
Le Cabaret aléatoire et Anaïs Bourdet travaillent ensemble à un monde de la nuit plus sûr
Le 23 juin dernier, la Marseillaise Anaïs Bourdet annonçait mettre fin à un projet qu'elle portait à bout de bras depuis 2012 : son...
Le Rex, l’immeuble d’Istres où le parquet financier cherche « une association de malfaiteurs »
C'est un immeuble moderne, comme les villes en produisent à la pelle, au coin de boulevards passants d'Istres. À une grosse centaine de mètres...
Faute de pouvoir encadrer les sportifs, la Ville démonte des équipements du stade Vallier
La ville de Marseille a une politique sportive paradoxale. D'un côté, elle organise "le tremplin sport" qui donne la possibilité à des enfants d'expérimenter...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. MarsKaaMarsKaa

    Si ça pouvait être autre chose que du blabla et des chiffres sur papier glacé….
    Les plages ferment pour cause d analyses degueulasses….. Les fonds marins sont dévastés…

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire