Le chauffeur qui avait forcé un barrage CGT à Vitrolles condamné en appel

Volontaire
Bref
Julien Vinzent_
9 Juil 2018 2

Mercredi, la cour d’appel d’Aix a accordé une double victoire à deux militants CGT, renversés par un chauffeur de poids-lourd lors d’un barrage organisé contre la loi travail, en mai 2016 à Vitrolles. Le prévenu a été condamné à six mois de prison avec sursis, avec un an de mise à l’épreuve, rapporte La Marseillaise. En première instance, le tribunal correctionnel l’avait relaxé, considérant l’« état de nécessité et de contrainte morale » où le plaçaient les obligations de son emploi.

Autre motif de satisfaction pour les victimes – l’une a perdu l’usage de son bras gauche, l’autre est en fauteuil roulant et entame sa rééducation : la cour a retenu la qualification de « violences volontaires avec arme », reconnaissant le caractère délibéré du geste. Lors de l’audience, l’avocat général avait requis la requalification des faits en blessures involontaires, sans peine de prison.

2
commentaires
Source : La Marseillaise

A la une

Boues rouges : la justice met Alteo et l’État sous pression
Six jugements et un total de 65 pages. Le tribunal administratif de Marseille vient de rendre une série de décisions dans le dossier des...
La métropole, lamarque, lebus et le plan com
"Avec lacarte, si j’habite à Marseille et que je dois me rendre à Aix-en-Provence pour travailler, je pourrais prendre lemétro, puis lecar et enfin...
Un rapport ministériel épingle ArcelorMittal, « principal pollueur du département »
"Oui, bien sûr qu'on est au courant. Mais vous, comment vous l'avez su ?". L'embarras est de mise chez ArcelorMittal Méditerranée. Passé jusqu'alors inaperçu,...
Même condamnée, Maryse Joissains « la guerrière » s’y voit encore en 2020
"Incroyable !" Maryse est en mode combat. Quelques heures après l'annonce de sa condamnation à un an de prison avec sursis et dix ans...
Gymnase de l'école La Viste ©AM
Des militants de la France insoumise lancent une cagnotte pour rénover une école publique
"Les parents d’élèves n'en peuvent plus, il faut des travaux avant la rentrée de septembre", lance Sébastien Delogu, dont la fille est scolarisée à...
Quand le Vieux-Port a chaviré
Regarder les gens qui regardent. Vibrer avec eux d'une joie dont l'objet s'échappe. Parce qu'au final, seule compte cette liesse commune. Chroniqueur et photographe...
  1. AssedixAssedix

    Petite question à quiconque connaît l’institution judiciaire:
    Lorsque la cour d’appel renverse de manière aussi cinglante un jugement. Le juge de première instance est-il au moins rappelé à l’ordre ?

    Signaler
  2. TaramaTarama

    Le premier jugement, et le déroulé de l’audience, étaient hallucinants.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire