Le camp de fortune de demandeurs d’asile de la Halle Puget évacué

Balayés
Bref
Mathilde Ruchou
3 Août 2018 0

Le Samu social et les services de l’État, encadrés par des policiers, sont intervenus jeudi en fin d’après-midi à la Halle Puget pour vider les lieux et mettre à l’abri des personnes qui y avaient élu domicile, rapporte La Marseillaise.  S’en est suivie une opération de nettoyage par les services propreté de la métropole, notamment pour jeter les matelas “infestés par les punaises de lit”, selon la préfecture.

Depuis plusieurs semaines, de nombreux demandeurs d’asile y forment en effet un camp de fortune. Ils y attendent d’être reçus par la plate-forme d’accueil pour les demandeurs d’asile, gérée par Forum-Réfugiés et se trouvant à proximité. Contacté par Marsactu, la préfecture annonce avoir trouvé des places d’hébergement au centre Forbin, à l’UHU de la Madrague-ville et dans des hôtels pour 5 familles dans la nuit de mercredi à jeudi, puis pour “11 familles, soit 34 personnes en plus de 7 personnes seules vulnérables mis à l’abri” la nuit suivante.

la préfecture n’a en revanche pas pu donner de renseignemens sur la durée d’hébergement. Elle explique voir “au cas par cas”. Alors que certains demandeurs d’asile qui n’ont pas pu être logés ont immédiatement réinvesti la halle, le Samu social devrait venir de nouveau sur place ce soir pour rencontrer les personnes les plus vulnérables et tenter de leur trouver un hébergement d’urgence pour la nuit. En théorie, les demandeurs d’asile ont droit à un logement fourni par l’État. Au vu de la saturation des hébergements d’urgence à Marseille, ce droit n’est pas souvent respecté.

Source : La Marseillaise

A la une

Euroméditerranée se projette jusqu’en 2030, avec de nombreuses zones d’ombre
Il est de ces documents complexes aux nombreux acronymes qui découragent d'y plonger le nez. C'est le cas du "Protocole-cadre de partenariat n°V pour l'extension...
L’annulation du conseil municipal repousse encore le débat politique sur le mal-logement
Il y aura bien un rassemblement devant la salle du conseil municipal ce lundi matin. Mais celle-ci demeurera vide. Ce dimanche, le maire de...
Les habitants de Bel horizon craignent de voir leur tour disparaître
Les gilets jaunes flottent aux fenêtres et balcons de cette grande tour inélégante qui sert de fanal de l'entrée de ville, entre Saint-Lazare et...
Le stadium d’athlétisme Miramas, 22 millions d’euros mais pas de projets
Si vous êtes au village de marques, vous n’avez qu’à traverser la rue. C’est à Miramas, dans une zone moitié résidentielle moitié en friche,...
Centre commercial mort né, Bleu Capelette se réincarne en quartier de ville
Ce n'est pas encore un acte de renaissance, comme une première pierre avec élus, écharpes et sourires posés, mais cela y ressemble tout de...
Pour les évacués de la rue d’Aubagne, un retour espéré mais sans calendrier
Rue d'Aubagne. Plusieurs riverains, valises vides en mains, sont escortés par les pompiers vers leurs logements. Sans avoir de date de retour, les habitants de...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire