Le camp de fortune de demandeurs d’asile de la Halle Puget évacué

Balayés
Bref
Mathilde Ruchou
3 Août 2018 0

Le Samu social et les services de l’État, encadrés par des policiers, sont intervenus jeudi en fin d’après-midi à la Halle Puget pour vider les lieux et mettre à l’abri des personnes qui y avaient élu domicile, rapporte La Marseillaise.  S’en est suivie une opération de nettoyage par les services propreté de la métropole, notamment pour jeter les matelas “infestés par les punaises de lit”, selon la préfecture.

Depuis plusieurs semaines, de nombreux demandeurs d’asile y forment en effet un camp de fortune. Ils y attendent d’être reçus par la plate-forme d’accueil pour les demandeurs d’asile, gérée par Forum-Réfugiés et se trouvant à proximité. Contacté par Marsactu, la préfecture annonce avoir trouvé des places d’hébergement au centre Forbin, à l’UHU de la Madrague-ville et dans des hôtels pour 5 familles dans la nuit de mercredi à jeudi, puis pour “11 familles, soit 34 personnes en plus de 7 personnes seules vulnérables mis à l’abri” la nuit suivante.

la préfecture n’a en revanche pas pu donner de renseignemens sur la durée d’hébergement. Elle explique voir “au cas par cas”. Alors que certains demandeurs d’asile qui n’ont pas pu être logés ont immédiatement réinvesti la halle, le Samu social devrait venir de nouveau sur place ce soir pour rencontrer les personnes les plus vulnérables et tenter de leur trouver un hébergement d’urgence pour la nuit. En théorie, les demandeurs d’asile ont droit à un logement fourni par l’État. Au vu de la saturation des hébergements d’urgence à Marseille, ce droit n’est pas souvent respecté.

Source : La Marseillaise

A la une

Mille logements et plusieurs tours pourraient pousser autour du Corbusier
Le bruit de la circulation du boulevard Michelet résonne jusqu'au pied de la Cité radieuse. L'unité d'habitation Le Corbusier classé au patrimoine de l'Unesco...
Sexisme en politique : dix élues marseillaises témoignent
Le 4 février dernier, le sénateur Rassemblement national Stéphane Ravier se lançait dans une attaque sexiste contre la conseillère municipale Europe écologie les verts...
Confortés par la justice, les opposants au PPP veulent un audit de toutes les écoles
Le 12 février sera marqué d'une croix rouge dans le calendrier des "anti-PPP". Architectes, instituteurs, parents d'élèves, professionnels du bâtiment, militants "attachés au service...
Pour le tribunal, le PPP des écoles nuit à l’intérêt des contribuables marseillais
Une scène peu familière aux affaires administratives, où les jugements sont d'ordinaire rendus par écrit. Ce mardi 12 février, l'annulation de la délibération municipale...
Pour soutenir le projet de grand hôpital privé, d’anciens patients démarchés par mail
C'est ce qui s'appelle mal tomber. Stéphane Mari connaît ça puisque c'est après une mauvaise chute en sport qu'il s'est retrouvé il y a...
Bruno Gilles et Sophie Camard s’essayent au débat des municipales avec un an d’avance
"Tu as peut-être les finalistes de la municipale sur ta photo... sur un malentendu !". La boutade est lancée par le sénateur LR Bruno Gilles,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire