La RTM ouvre une enquête après un incident entre un chauffeur et une personne en fauteuil

Refus
Bref
le 26 Fév 2020
10

Une enquête a été ouverte par la RTM (régie des transports de la métropole) après un signalement concernant l’attitude d’un chauffeur de bus qui aurait refusé de faire monter une personne en fauteuil roulant à bord, révèle France Bleu Provence. « La personne était placée sur le marquage au sol dédié. Le chauffeur ne s’est pas arrêté en face d’elle, ce qui l’a obligée à se déplacer. D’abord, il a dit qu’il n’y avait pas de plateforme, puis, qu’elle ne marchait pas : les passagers ont donc porté la jeune fille et son fauteuil« , raconte Karine, témoin de la scène, qui a fait le récit de la situation sur les réseaux sociaux. Au terminus, le conducteur aurait de nouveau ignoré les demandes de sortir la plateforme adaptée, et se serait montré menaçant envers la témoin, qui prenait en photo le bus et son conducteur.

« Nous prenons cette enquête très au sérieux. Nous avons convoqué le chauffeur, qui a donné sa déposition. Nous devons encore déterminer dans les prochains jours si la plateforme fonctionnait ou pas, mais nous devrons, quelle que soit l’issue de l’enquête, parler à cet agent », déclare auprès de la radio Pierre Durand, directeur marketing de la RTM. À Marseille, seulement 20% des arrêts de bus sont accessibles au personnes à mobilité réduite, et adaptées au déploiement des plateformes prévues à cet effet dans les bus, rappelle France Bleu Provence.

Source : France Bleu Provence

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. gabeloupasfou gabeloupasfou

    Le conducteur a fait usage de son droit de retrait…de la plateforme.

    Signaler
  2. Tarama Tarama

    Chauffard de bus…

    Signaler
  3. Brallaisse Brallaisse

    Pas de bus adaptés, pas de métro adapté, pas de trottoirs adaptés, des bâtiments publics pas adaptés. Pas d’amélioration depuis 25 années mais nos zelus n’y sont pour rien.

    Signaler
  4. Haçaira Haçaira

    Lorsque l’on est handicapé ou même simplement parents avec une poussette ou âgé, ce déplacer en transports publics à Marseille tient du parcours du combattant, seul le tram permet de le faire correctement. Et après ça faites donc baisser le nombre de voiture en ville !

    Signaler
    • Zumbi Zumbi

      Oh vous faites du marseillobashingo, là !
      On peut pas prendre le métro, même pour aller à la gare, mais la candidate départementalometropolitaine inauguratrice de chantiers de dernière minute vient de faire un beau discours sur la Ville Inclusive ! Et seuls les journalistes parisiengs et les taupes de la France Insoumise la ramènent sur son bilan et prétendent qu’elle participe au pouvoir municipal depuis deix décennies, Martine Vassal-Marseille Va Mal, pas vrai ?

      Signaler
  5. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Dans mon quartier, qui n’est pas le plus déshérité de Marseille, je me félicite tous les jours d’être parfaitement valide lorsque je circule à pied. Sur les trottoirs, quelle que soit leur largeur, c’est un slalom permanent entre des obstacles semés au hasard par des individus malveillants qui ont oublié qu’en principe, des piétons sont censés les utiliser. Et je ne parle pas du stationnement sauvage : mâts d’éclairage, arrêts de bus, feux tricolores, armoires de branchements électriques, panneaux publicitaires plantés n’importe où, n’importe comment… Tout se passe comme si les trottoirs étaient un espace libre où tout est possible.

    Alors l’accessibilité des transports collectifs aux personnes handicapées, quand on n’est même pas foutu de faire en sorte que les trottoirs soient praticables, on n’est pas surpris d’apprendre que c’est le cadet des soucis de ceux qui aménagent et font fonctionner la ville.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Vous avez oublié, cher 8e,les merdes de chiens qui sont légion

      Signaler
    • LN LN

      oublié aussi les trous mal ou pas rebouchés, les trottoirs qui s’effondrent, les plaques d’égouts ou d’ Orange qui brinquebalent sans compter tous les tags au sol de multiples couleurs qui nous promettent d’autres trous mal ou pas rebouchés et qui deviendront en un rien de temps poubelle….
      On parle des bouches de lavage ? Non, je passe

      Signaler
  6. Bertrand PINON Bertrand PINON

    Sont-ils formés à ça ?

    Signaler
  7. Regard Neutre Regard Neutre

    Si les témoignages sont confirmés —et je ne doute pas un instant de la sincérité des personnes qui ont soulevé cet incident—, comment peut-on accepter, dans ses rangs, une personne au demeurant dépositaire d’une fonction de service public, qui par sa manière de servir montrerait une forme délibérée d’ostracisme (ou de rejet social) d’une personne en fauteuil roulant qui ne demande qu’à prendre le bus ?
    La Direction de la RTM annonce à titre de mesures conservatoires, qu’elle va « parler » au chauffeur du bus… C’est un minimum syndical ! Qu’en pensent les personnels roulants de la régie des transports du comportement de leur collègue? Est’ il défendable ? Est-ce la cause d’une défaillance technique ou d’une erreur humaine ? A-t ’il des problèmes de santé ?
    La RTM doit rassurer ses usagers, et les citoyens, en communiquant les résultats de son enquête.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire