La métropole annonce la création d’une piste cyclable sur la Corniche

Reine
Bref
Benoît Gilles
9 Jan 2019 19

La présidente de la métropole et du département, Martine Vassal a profité ce mardi des vœux de Sabine Bernasconi, la maire des 1/7 pour annoncer que cette piste cyclable serait créée, à mesure des travaux de confortement de la Corniche. Lancés en fin d’année dernière, ces derniers doivent se poursuivre jusqu’en 2022. Inscrit au plan de déplacements urbains en 2013, ce projet avait fait débat lors de la campagne des municipales et dormait depuis dans les cartons.

Une avancée qui a inspiré un photo-montage triomphant à l’animateur du groupe Facebook “Marseille à la loupe” Mathieu Grapeloup :

Il y a quelques mois encore, le président de région Renaud Muselier pestait contre la métropole qui ne consommait pas les subventions fléchées sur certains projets. Il citait en exemple la création d’une piste cyclable sur la Corniche, longtemps espérée, toujours remise à plus tard. Lors de l’adoption du contrat régional d’équilibre territorial, la subvention régionale était évaluée à 700 000 euros sur un montant total d’un million.


A la une

Malades de la pollution à Fos : “Les personnes peuvent aussi être expertes de leur corps”
L'équipe du projet de recherche Epseal vient de dévoiler le deuxième volet de son étude. En 2017, ces universitaires franco-américains lancent un pavé dans...
Les États généraux de Marseille oscillent entre contre-pouvoir et stratégie électorale
"Quitte à mettre les pieds dans le plat je vais le dire : je veux qu'il y ait un homme ou une femme issue...
Maryse Joissains : “Les procès, tout ça, cela a été fait pour m’empêcher d’être candidate”
Élue depuis 2001, la maire Les Républicains d’Aix-en-Provence a annoncé à Marsactu son désir de briguer un quatrième mandat. À 76 ans, et malgré...
Trois immeubles menacent ruine et ferment une station de métro jusqu’à nouvel ordre
La place Jules-Guesde vibre de son activité habituelle, ce jeudi matin. Les turfistes cochent les cases autour du kiosque central. Quelques chibanis cherchent l'ombre...
La métropole met la première pierre à sa politique de lutte contre l’habitat indigne
La politique de lutte contre l'habitat indigne concentre les effets de contraste les plus radicaux : la réalité parfaitement abjecte des conditions de vie...
La décharge du Mentaure, où se croisent les intérêts des frères Guérini
C'est le dernier fil qui, selon le procureur de la République de Marseille, relie Jean-Noël Guérini à la première affaire qui porte son nom....

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. petitvelopetitvelo
    Signaler
  2. TaramaTarama

    Moraine vient d’annoncer la suppression de la bande cyclable menant de la Pointe Rouge à Pastré, alors ce genre d’annonces…

    Quant à Mathieu, le pauvre, le voilà reparti dans son rôle de Lou Ravi.

    Signaler
    • Marseille à la loupeMarseille à la loupe

      Cette piste cyclable est une de mes revendications sur la page depuis le début. Alors ne comptez pas sur moi pour lâcher l’affaire dans la dernière ligne droite (car rassurez-vous, moi aussi je juge sur les actes, pas sur les annonces).

      Signaler
    • Electeur du 8eElecteur du 8e

      Je n’ai pas vu le délire de Moraine : où a-t-il annoncé cela ?

      Signaler
  3. mrmiolitomrmiolito

    L’absence d’une piste cyclable sur cette promenade, sans doute l’une des plus belles du monde, est une anomalie absolue. Fière détentrice du Clou Rouillé de la FUB depuis 2013, bonne dernière du classement des grandes villes cyclables, Marseille, 300 jours de soleil par an, envisage enfin d’entamer un tout début de vélorution avec environ 25 ans de retard.
    Après il n’est jamais trop tard pour bien faire. Attendons quand même de voir si ce ne sera pas une énième “bande cyclable” qui par définition a vocation à être recouverte de bagnoles inciviques… Et rappelons qu’une piste cyclable ne ‘compte’ que quand elle relie vraiment deux endroits, pas quand on en fait 100 mètres par ci par là au petit bonheur. On en reparle quand elle va de la Fausse Monnaie au David ? Je pronostique 2025 si, et seulement si, la mairie change de bord…

    Signaler
  4. Un électeur du 9 èmeUn électeur du 9 ème

    Avant d’aller faire du vélo ou du jogging sur la Corniche il sera prudent d’aller visualiser les prévisions du jour concernant la pollution sur le site Air PACA.

    J’ai justement sous les yeux les cartes de pollution de l’air publiées par le journal La Provence le 12 avril 2018 dans lesquelles on voit un trait rouge le long de la Corniche. Je suis très surpris que Mme Bernasconi ne propose pas une piétonisation de cette Corniche.

    Signaler
  5. patrickpatrick

    super, il a fallu attendre 2019. toujours une longueur d’avance à marseille.

    Signaler
  6. Electeur du 8eElecteur du 8e

    Le très beau recensement fait par @petitvelo ci-dessus montre qu’en marseillais, “parking” se dit “piste cyclable” ou “trottoir” indifféremment. Où est la police ? Et les sulfateuses à PV, plutôt que de matraquer ceux qui ont dépassé de 2 minutes leur temps de stationnement payant, elles pourraient peut-être se rendre utiles…

    Signaler
    • TaramaTarama

      Les sulfateuses ne sont pas dédiées au stationnement interdit, elles n’ont pas ce pouvoir de police.

      Normalement la police municipale en a une à elle, pour ces cas-là, mais apparemment elle est nettement moins efficace.

      Quant aux caméras de surveillance qui fleurissent partout, même côté mer dorénavant sur la Corniche (alors que ça fait 60 ans qu’ils avait été décidé qu’il n’y aurait pas de mobilier urbain côté mer, question d’esthétique), elles sont visiblement aveugles.

      Signaler
  7. Louise LMLouise LM

    Enfin ! verra-t-on vraiment la fin de ce scandale : entre 7 et 8 voies piétons et voiture sur la corniche, et rien pour les vélos ?

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire