La mairie de Marseille envisage d’envoyer à la fourrière les trottinettes mal stationnées

Levée
Bref
le 22 Août 2022
10
Photo JML

Photo JML

Elle s’est exprimée sur les réseaux sociaux et dans différents médias. L’adjointe aux mobilités et au stationnement, Audrey Gatian, a confirmé ce week-end que des opérations coups de poing seront organisées pour envoyer les trottinettes électriques mal garées à la fourrière dès la rentrée. Les opérateurs ont d’ores et déjà été informés de ce durcissement politique. Selon ces derniers, cités par La Provence, seulement 3 % de leur flotte sont déposés par les utilisateurs en dehors des zones de stationnement prévu à cet effet.

“Depuis avril, s’ils déposent leur trottinette dans un lieu inadapté, nous laissons tourner leur compteur pendant 30 minutes supplémentaires. Cela nous a permis de gagner trois points et passer à 97 % de stationnements satisfaisants, restent ces 3 % qui posent toujours problème. Ils sont quasi incompressibles”, a répondu à nos confrères Anissa Fersi, directrice des affaires publiques de Bird.

Source : La Provence

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Regard Regard

    Bravo !

    Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    Sauf que si cette décision est prise,cela va donner un prétexte,un de plus, à FO de réclamer une augmentation ou une prime sous n’importe quel prétexte fallacieux.
    Donc cela va encore augmenter nos impôts pour financer les hausses de salaires, primes,embauches ou récupération sans que le travail soit effectué. Les poubelles en sont le parfait exemple.
    Enfin ,nous sommes à Marseille.

    Signaler
  3. BRASILIA8 BRASILIA8

    Envisage !!! quel courage c’est un peu du style retenez moi ou je fais un malheur

    Signaler
  4. Bertrand B. Bertrand B.

    Et pour les voitures et les scooters mal garés, que compte faire la mairie?
    Tous mes appels à la police municipale restent sans suite, les courriers au maire ne changent rien.
    C’est très décourageant.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Prenez votre carte à FO , même si vous n’êtes pas de la mairie. Vous téléphonez et vous vous présentez comme tel.
      Les maires successifs de Marseille n’écoutent qu’eux.Malheureusement.

      Signaler
  5. Patafanari Patafanari

    F.O. 7 – Printemps Marseillais 0. Arbitre Monsieur Payan . Balle au centre gauche.

    Signaler
  6. mrmiolito mrmiolito

    En tout cas et depuis plusieurs années maintenant, il est facile de voir quelles sont les trottinettes (et vélos) en plein dans le passage que j’ai rencontrées : ce sont celles où un symbole “interdit de stationner” est dessiné au marqueur sur tous les QR Codes.
    Je vous invite à faire pareil en attendant que la Mairie fasse enfin ce que Paris a mis en place il y a au moins 3 ans : la mise en fourrière avec facturation à l’opérateur (qui répercute évidemment sur l’utilisateur).

    Signaler
  7. jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

    Certes. Certainement. Dorénavant. Assurément. Soit…!
    ENVISAGE…!

    Signaler
  8. Brallaisse Brallaisse

    Nos amis écologistes veulent faire payer les pollueurs, que la mairie fasse payer les ” emmerdeurs”.
    De toutes les façons ici il n’y a que le porte monnaie qui compte.Le préventif et l’éducatif est une donnée inconnue au même titre que l’éducation et le savoir vivre.

    Signaler
  9. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Je découvre que lorsque les utilisateurs de trottinette déposent celle-ci “dans un lieu inadapté, nous laissons tourner leur compteur pendant 30 minutes supplémentaires.” Je comprends mieux pourquoi ils n’en ont absolument rien à battre des trottoirs et des piétons : je croyais que la dépose sauvage de ces engins devait interdire purement et simplement de mettre un terme à la course, et que leur compteur devait continuer de tourner indéfiniment.

    Je ne l’ai pas inventé, c’est écrit ici : https://madeinmarseille.net/96654-stationnement-trottinette-bird-application/

    Bref, en remplaçant une contrainte de bon sens par une mesurette sans portée, on a *vraiment* cru au civisme d’individus qui ne sont probablement pas à 30 minutes près.

    Reste que dans mon quartier, entre les emplacements peints au sol, mais qui débordent, les lieux de dépose prévus sur des trottoirs trop étroits et les trottinettes ou vélos jetés n’importe où, c’est beaucoup plus de 3 % d’entre eux qui font ch… les piétons.

    L’idée d’une fourrière est risible, quand on voit combien celle qui existe ne décourage pas le stationnement illicite ou dangereux des voitures.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire