La mairie cherche un ou une cheffe de projet pour La Plaine

Manager
Bref
le 2 Sep 2020
4
Un bus traverse le chantier de la Plaine. (Image LC)

Un bus traverse le chantier de la Plaine. (Image LC)

Dans quelques mois, la Ville de Marseille aura sa madame ou son monsieur La Plaine. La mairie vient de faire paraître une offre de recrutement d’une cheffe ou d’un chef de projet d’aménagement du territoire de La Plaine « spécifiquement affecté(e) à la vie de cette place ». Cette personne agira sous l’égide directe du directeur général des services et sera en charge des concertations futures sur les usages de la place.

Au sein de ce secteur à fort enjeu urbanistique du centre-ville, vous coordonnez la nécessaire concertation avec les habitants et les commerçants concernant le devenir de cette place.

L’annonce met en avant dans une forme d’humour tout en distance la nécessité d’être reconnue pour ses « bonnes qualités relationnelles » et son « sens de la médiation ». Pendant des mois, l’aménagement de la place a fait l’objet de manifestations et de débats, opposant notamment les opposants au projet d’aménagement et ceux qui réclamaient sa poursuite. Selon le président (LR) de la Soleam, Gérard Chenoz, le chantier a tenu son calendrier : « la place devait être livrée à la fin de l’année. En comptant les deux mois et demi d’arrêt dus au Covid, cela fait fin mars ».

 

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Dark Vador Dark Vador

    Habitant très proche de la place, la traverser actuellement et une épreuve douloureuse. Sans doute fallait-il améliorer, rénover et repenser l’ensemble. Sans doute fallait-il revoir le plan de circulation, vieillot et mal adapté. Sans doute fallait-il réexaminer la place des commerces de nuit, bruyants et hors de contrôle. Mais quel gâchis. Piéton, on ne sait plus dans quel sens emprunter les passages, disparates et incommodes. Certaines « esplanades » pavées de neuf sont déjà abîmés et tachées d’huiles de friture tandis que d’autres sont tout simplement… dépavées…
    On ne sait qui coordonne les travaux, les entreprises intervenantes semble travailler chacune dans son coin. Je tremble à la réception du résultat final…

    Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    L’essentiel c’est que Chenoz soit ravi et satisfait d’avoir fait œuvre utile.
    Satisfait de lui même, il est comme certains imbeciles heureux.

    Signaler
    • Jean Pierre RAMONDOU Jean Pierre RAMONDOU

      Qui replace Chenoz ?

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire