Jean-Claude Gaudin démissionne de la présidence de la métropole

REDIFF
Bref
le 7 Mar 2016
2

Le maire de Marseille annonce ce matin avoir transmis au préfet sa démission de la présidence de la métropole Aix-Marseille Provence. Jean-Claude Gaudin « affirme ainsi sa volonté d’une clarification aussi bien politique que juridique. Afin que le processus de mise en place de la gouvernance de la métropole ne supporte plus aucune contestation, il apparaît en effet essentiel qu’il soit refondé sur une nouvelle élection de son président », précise le communiqué. Il sera donc à nouveau candidat.

Son élection le 9 novembre avait été annulée par le tribunal administratif de Marseille dans un contexte de multiples recours portés par les maires du pays d’Aix. Le 19 février, le Conseil constitutionnel a tranché le débat, en confirmant la composition du conseil métropolitain. Mais plusieurs voix, dont celle du communiste Gaby Charroux, appelaient à organiser une nouvelle élection, « plus respectueuse et légitime ». Jean-Claude Gaudin compte également profiter de cette séance pour mettre en place ses vingt vice-présidents, dont certains pourraient être de gauche.

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. MarsKaa MarsKaa

    A quand un age limite pour les élus ? à quand la limitation des mandats ?
    à quand un vrai projet pour les territoires et leurs habitants ?
    ce sujet de l’élection de Gaudin « à la métropole » me hérisse !

    Signaler
  2. leravidemilo leravidemilo

    Oui pour la limitation des mandats et autre limite d’age, mais il faut y aller doucement car nous partons de très bas, et notre maire, enkisté dans des décennies d’expérience defferriste a eu besoin de quelques semaines de cogitation intensive (après la décision du conseil constitutionnel) pour comprendre le premier niveau de la situation : Un président élu, lors d’une séance indigne d’une cours de récréation, par 49,6% des voix, avec 57% d’exprimés et 70% de présents, ça nécessitait « une clarification aussi bien politique que juridique » et « qu’il soit refondé sur une nouvelle élection » ouf. En somme, qu »en politique la légalité n’égale pas toujours légétimité, le B.A BA quoi! — Peut être comprendra t il, d’ici quelque semaines que, vu l’état des troupes (à discipliner) à l’aube de la fabuleuse et aventuresque épopée qui s’annonce, le maire de la capitale houspillée et honnie n’est dans doute pas le berger, ou le cheval de tête , ad hoc pour guider tout ce joli monde vers des lendemains qui, à défaut de chanter, construisent quelque chose… — Pour le cumul des mandats (il en accumule 123 années), un mode d’élection plus démocratique….soyons patients, on verra ça plus tard… C’est un peu comme demander l’imagination au pouvoir à des gens qui n’ont en tête que l’imaginaire du pouvoir.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire