Grève des cantines : la ville de Marseille réquisitionne des agents

CANTOCHE
Bref
Julien Vinzent_
7 Jan 2019 4

La mairie de Marseille annonce dans un communiqué qu’elle “a décidé de réquisitionner
des personnels grévistes pour assurer une continuité du service public de la restauration
scolaire”. En conséquence, “tous les enfants seront accueillis dans les cantines afin de recevoir un repas”, dès ce mardi, assure-t-elle. Cette mesure intervient après environ un mois de grève -et deux semaines de vacances- et alors que seule la CGT poursuit le mouvement, avec une ampleur moindre. Jean-Claude Gaudin l’avait déjà utilisée en mars 2015. Il était déjà question de taux d’encadrement côté CGT et de recrutements côté mairie (lire notre article sur ce mouvement). Sans résolution durable du conflit.

A la une

Malades de la pollution à Fos : “Les personnes peuvent aussi être expertes de leur corps”
L'équipe du projet de recherche Epseal vient de dévoiler le deuxième volet de son étude. En 2017, ces universitaires franco-américains lancent un pavé dans...
Les États généraux de Marseille oscillent entre contre-pouvoir et stratégie électorale
"Quitte à mettre les pieds dans le plat je vais le dire : je veux qu'il y ait un homme ou une femme issue...
Maryse Joissains : “Les procès, tout ça, cela a été fait pour m’empêcher d’être candidate”
Élue depuis 2001, la maire Les Républicains d’Aix-en-Provence a annoncé à Marsactu son désir de briguer un quatrième mandat. À 76 ans, et malgré...
Trois immeubles menacent ruine et ferment une station de métro jusqu’à nouvel ordre
La place Jules-Guesde vibre de son activité habituelle, ce jeudi matin. Les turfistes cochent les cases autour du kiosque central. Quelques chibanis cherchent l'ombre...
La métropole met la première pierre à sa politique de lutte contre l’habitat indigne
La politique de lutte contre l'habitat indigne concentre les effets de contraste les plus radicaux : la réalité parfaitement abjecte des conditions de vie...
La décharge du Mentaure, où se croisent les intérêts des frères Guérini
C'est le dernier fil qui, selon le procureur de la République de Marseille, relie Jean-Noël Guérini à la première affaire qui porte son nom....

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. petitvelopetitvelo

    Merci d’enfin penser à la cantine comme un service public !

    Signaler
    • TaramaTarama

      Va falloir aligner des ronds pour rendre la qualité du service acceptable alors.

      Signaler
  2. juHjuH

    N’empêche que nos enfants seront toujours surveillés par une tata pour 50 sur temps de cantine quand pas d’absence (car non remplacées) et 3h par jour au mieux en classe pour les ATSEM maternelle petite section.
    Je suis toujours très surpris de voir à quel point les parents n’ont que faire de la sécurité de leurs enfants. Ils souhaitent juste s’en débarrasser entre midi et deux quelles que soient les conditions d’accueil (et je ne parle même pas de la qualité des repas ou de l’état des bâtiments)

    Signaler
    • TaramaTarama

      C’est le même problème partout. Si on était capables de se serrer les coudes, les choses seraient différentes.
      Là ils se marrent bien en nous regardant nous taper sur la gueule entre petits, depuis les hauteurs du Roucas Blanc, des palais parisiens ou de la Défense.

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire