Grève des cantines : la ville de Marseille réquisitionne des agents

CANTOCHE
Bref
Julien Vinzent_
7 Jan 2019 4

La mairie de Marseille annonce dans un communiqué qu’elle “a décidé de réquisitionner
des personnels grévistes pour assurer une continuité du service public de la restauration
scolaire”. En conséquence, “tous les enfants seront accueillis dans les cantines afin de recevoir un repas”, dès ce mardi, assure-t-elle. Cette mesure intervient après environ un mois de grève -et deux semaines de vacances- et alors que seule la CGT poursuit le mouvement, avec une ampleur moindre. Jean-Claude Gaudin l’avait déjà utilisée en mars 2015. Il était déjà question de taux d’encadrement côté CGT et de recrutements côté mairie (lire notre article sur ce mouvement). Sans résolution durable du conflit.

A la une

[C’est mon data] Où sont les 22 000 hectares de terres agricoles bétonnées depuis 25 ans ?
Prenez une carte de Marseille. Enlevez quand même un petit bout du massif des calanques. Vous avez une idée de la surface de terres...
Jean-Noël Consalès : “90% du maraîchage de la métropole est consommé à l’extérieur “
Rarement le contenu de nos assiettes a autant servi de miroir à notre civilisation. La qualité de ce qu'on mange, comment et où ces...
La marina fantôme cachée derrière le hangar J1
Derrière le projet du hangar J1, il y a un loup voire, vu le contexte marin, un requin. La métaphore animale est de rigueur...
Romain Capdepon : “Dans les réseaux, on voit d’abord les minots mais sans rien savoir d’eux”
Pour les "Minots" dont parle Romain Capdepon, il y a, au commencement, l'espoir de côtoyer un "destin social acceptable". Le premier livre du chef de rubrique...
BG
Plan d’urbanisme : “Il y a une volonté politique latente d’embourgeoiser le centre-ville”
Depuis ce lundi et jusqu'au 4 mars prochain, la métropole soumet à enquête publique l'un des documents clefs du développement des 18 communes qui...
Christian Burle, un vice-président bétonneur pour gérer l’agriculture à la métropole
Martine Vassal était l'invitée d'honneur des vœux du maire de Peynier. "C'était une évidence de donner à Christian Burle la délégation de l'agriculture", déclame-t-elle. À...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. petitvelopetitvelo

    Merci d’enfin penser à la cantine comme un service public !

    Signaler
    • TaramaTarama

      Va falloir aligner des ronds pour rendre la qualité du service acceptable alors.

      Signaler
  2. juHjuH

    N’empêche que nos enfants seront toujours surveillés par une tata pour 50 sur temps de cantine quand pas d’absence (car non remplacées) et 3h par jour au mieux en classe pour les ATSEM maternelle petite section.
    Je suis toujours très surpris de voir à quel point les parents n’ont que faire de la sécurité de leurs enfants. Ils souhaitent juste s’en débarrasser entre midi et deux quelles que soient les conditions d’accueil (et je ne parle même pas de la qualité des repas ou de l’état des bâtiments)

    Signaler
    • TaramaTarama

      C’est le même problème partout. Si on était capables de se serrer les coudes, les choses seraient différentes.
      Là ils se marrent bien en nous regardant nous taper sur la gueule entre petits, depuis les hauteurs du Roucas Blanc, des palais parisiens ou de la Défense.

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire