FNE 13 veut faire annuler la construction de concessions automobiles sur des terres arables

Refus
Bref
le 11 Août 2020
1

En janvier dernier, la Ville de Marseille avait accordé un permis d’aménager à un aménageur commercial sur des terres agricoles aux Trois-Lucs. L’association France nature environnement (FNE), de concert avec les riverains et membres du comité d’intérêt de quartier L’Eure-Les Rampals réclament l’annulation du permis. Un recours au tribunal administratif a récemment été déposé à l’encontre de ce dernier. Si le projet voyait le jour, il permettrait la construction « d’un lotissement de 4 lots avec détachement d’un lot à bâtir pour l’édification de bâtiments à usage de concessions automobiles comprenant des espaces d’exposition, des bureaux, des ateliers de réparation mécanique et des espaces de stockage » comme le détaille la Marseillaise

Pour les responsables de FNE 13, qui protestent contre « la disparition des terres agricoles dans les Bouches-du-Rhône », la décision n’a toutefois rien d’irréversible. Les travaux n’ayant pas commencé en raison de fouilles archéologiques, l’association souhaite voir la requalification du terrain en zone agricole.

Source : La Marseillaise

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Andre Andre

    La construction de lotissements, de zones commerciales et de parkings saturent la grande périphérie de nos villes au détriment, soit de la nature, soit des terres agricoles, ce qui accentue les phénomènes de ruissellement et donc d’inondations et dilapide un capital précieux en espaces libres de construction et d’infrastructures.
    A quand une loi interdisant d’artificialiser les espaces naturels?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire