Fin de dynastie socialiste, Christophe Masse rejoint Macron

Rallié
Bref
Benoît Gilles
27 Fév 2017 6

L’annonce est prévue pour ce matin depuis le fief familial de Château-Gombert, depuis le musée des œuvres régionalistes du noyau villageois. Tout un symbole pour Christophe Masse qui s’inscrivait depuis lors dans la poursuite d’une dynastie familiale ancrée dans le quartier comme au parti socialiste. Désormais, ce proche de Manuel Valls choisit Emmanuel Macron ainsi qu’il l’explique à La Provence du jour. Conseiller départemental du secteur, il n’a pas supporté le choix du parti d’offrir l’investiture de la 3e circonscription à Anne Di Marino, “un hologramme de Sylvie Andrieux“.

Il n’a pas plus de sympathie pour Benoît Hamon, “un frondeur qui a saboté l’action gouvernementale” et choisit donc le mouvement créé par l’ancien ministre de l’Économie dont il brigue l’investiture.

Source : La Provence

A la une

Mille logements et plusieurs tours pourraient pousser autour du Corbusier
Le bruit de la circulation du boulevard Michelet résonne jusqu'au pied de la Cité radieuse. L'unité d'habitation Le Corbusier classé au patrimoine de l'Unesco...
Sexisme en politique : dix élues marseillaises témoignent
Le 4 février dernier, le sénateur Rassemblement national Stéphane Ravier se lançait dans une attaque sexiste contre la conseillère municipale Europe écologie les verts...
Confortés par la justice, les opposants au PPP veulent un audit de toutes les écoles
Le 12 février sera marqué d'une croix rouge dans le calendrier des "anti-PPP". Architectes, instituteurs, parents d'élèves, professionnels du bâtiment, militants "attachés au service...
Pour le tribunal, le PPP des écoles nuit à l’intérêt des contribuables marseillais
Une scène peu familière aux affaires administratives, où les jugements sont d'ordinaire rendus par écrit. Ce mardi 12 février, l'annulation de la délibération municipale...
Pour soutenir le projet de grand hôpital privé, d’anciens patients démarchés par mail
C'est ce qui s'appelle mal tomber. Stéphane Mari connaît ça puisque c'est après une mauvaise chute en sport qu'il s'est retrouvé il y a...
Bruno Gilles et Sophie Camard s’essayent au débat des municipales avec un an d’avance
"Tu as peut-être les finalistes de la municipale sur ta photo... sur un malentendu !". La boutade est lancée par le sénateur LR Bruno Gilles,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. barbapapabarbapapa

    Dans le quartier, on dirait qu’il “n’a pas de figure”

    Signaler
  2. Mathieu TrigonMathieu Trigon

    Chronique ordinaire du népotisme et de l’arrivisme politique le plus minable, diraient certains.

    Signaler
  3. julijojulijo

    Si Hamon avait saboté l’action gouvernementale….ça se saurait !!!
    Hollande Valls Macron El komhri…..etc. se sont occupés directement du sabotage et avec empressement !!
    Hamon n’était qu’à peine là !!

    Sinon, c’est bien masse…..après les baffes prises dans le 11-12, il va partir en prendre une autre dans le secteur d’andrieu. Vexé que tout le monde ne considère pas qu’il est normal qu’il poursuive la saga familiale…..
    macron vient à point pour lui offrir (éventuellement) une circo….c’est la seule chose qui l’anime : un poste d’élu !!
    L’argument, pour macron : son programme lui plait !! quel programme…..on s’en fout, macron n’en a pas !

    Il n’a pas de figure ???? ah, il en avait eu une déjà ?????
    Ils ont quoi dans la tête, les fils et fille de… pour s’imaginer à ce point que tout leur est du ?! un gène défectueux ? un neurone qui bugue….

    Signaler
    • LaPlaine _LaPlaine _

      Simplement l’habitude d’être traités comme des enfants uniques à qui tout est dû.

      Signaler
  4. Regard NeutreRegard Neutre

    Christophe Masse, à l’âge de 53 ans, n’a toujours pas travaillé. En dehors de la politique, ce monsieur ne possède apparemment pas de métier. Baigné et parfumé depuis la maternelle par la saga familiale,biberonné au socialisme alimentaire, — perfusé grassement, depuis trente ans, aux cathéters nourriciers de la république —, il ne supporte pas sa mise à l’écart par les instances encore vivantes du PS local. Alors, sentant le vent tourner, il se positionne sur le candidat du centre gauche le mieux placé actuellement dans les sondages. Dans l’équipe d’En marche, seront- ils se méfier des ces candidats prêts à tout pour un poste de député, qui comme on peut le découvrir dans l’actualité s’avère très confortable y compris pour l’entourage familial…

    Signaler
  5. Electeur du 8eElecteur du 8e

    Les investitures du mouvement “En marche” pour les législatives seront données après sélection des candidats selon cinq critères, dont le “renouvellement”.

    Le petit-fils Masse, perdreau de l’année, est donc totalement dans le coeur de cible.

    Sinon, pour postuler à la candidature, il faut au préalable remplir un questionnaire dans lequel figure cette question : “avez-vous déjà été candidat(e) à une élection que vous n’avez pas remportée ?” Il est à craindre qu’il n’y ait pas assez de place pour que l’héritier puisse toutes les citer.

    Nous verrons si les intentions prévalent sur le droit coutumier qui, paraît-il, dispose qu’un Christophe Masse est naturellement candidat partout où il le décide lui-même.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire