Les femmes de chambre d’un grand hôtel repartent en grève

Ménage
Bref
le 29 Juin 2017
0

La mobilisation avait eu un effet boule de neige il y a plus d’un an. Les femmes de chambre de grands hôtels du centre-ville de Marseille étaient entrée en lutte syndicale les unes après les autres pour obtenir des conditions salariales en adéquation avec leur travail. Ce jeudi, les femmes de chambre de l’Aparthotel Adagio du Vieux-Port, qui avaient lancé le mouvement en novembre 2015, ont de nouveau recours à la grève. Si leur première mobilisation avait permis « notamment la prise en compte de toutes les heures travaillées, la hausse des mensualités ou des embauches en CDI », précise la CNT-SO, qui les accompagne, elles demandent aujourd’hui « l’augmentation des qualifications dans la grille des salaires conventionnelle ; prime de panier à 4€ ; mise en place d’un treizième mois ».

La CNT-SO parle de « salaires de misère ». De premières négociations avec leur employeur, qui est désormais le sous-traitant PLD, ne leur ont pas donné satisfaction. Dans son communiqué, le syndicat appelle « le donneur d’ordre », à savoir les groupes propriétaires de l’hôtel, à « prendre ses responsabilités ».

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire