Les femmes de chambre d’un grand hôtel repartent en grève

Ménage
Bref
Lisa Castelly
29 Juin 2017 0

La mobilisation avait eu un effet boule de neige il y a plus d’un an. Les femmes de chambre de grands hôtels du centre-ville de Marseille étaient entrée en lutte syndicale les unes après les autres pour obtenir des conditions salariales en adéquation avec leur travail. Ce jeudi, les femmes de chambre de l’Aparthotel Adagio du Vieux-Port, qui avaient lancé le mouvement en novembre 2015, ont de nouveau recours à la grève. Si leur première mobilisation avait permis “notamment la prise en compte de toutes les heures travaillées, la hausse des mensualités ou des embauches en CDI”, précise la CNT-SO, qui les accompagne, elles demandent aujourd’hui “l’augmentation des qualifications dans la grille des salaires conventionnelle ; prime de panier à 4€ ; mise en place d’un treizième mois”.

La CNT-SO parle de “salaires de misère”. De premières négociations avec leur employeur, qui est désormais le sous-traitant PLD, ne leur ont pas donné satisfaction. Dans son communiqué, le syndicat appelle “le donneur d’ordre”, à savoir les groupes propriétaires de l’hôtel, à “prendre ses responsabilités”.


A la une

Un projet de décret met à mal la protection de la Sainte-Victoire et de la Nerthe
C'est un petit changement qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur le paysage des Bouches-du-Rhône et en premier lieu sur ses sites classés. Le...
Urbanisme : la métropole devra mettre du social dans son plan
La victoire se joue parfois dans les détails. La vice-présidente chargée de l'urbanisme, Laure-Agnès Caradec se réjouit d'un avis favorable "rendu à l'unanimité" des...
L’ex-raffinerie de LyondellBasell de Berre attend toujours sa reconversion
Réparties entre quelques pins et d'immenses cuves d'acier, les dizaines de cheminées éparpillées à l’est de Berre-l’Étang font partie du paysage. Elles s'étalent sur...
Pour le théâtre Toursky, Richard Martin exige une rallonge de Jean-Claude Gaudin
Ils sont venus, ils sont tous là, rassemblés autour de Richard Martin sur la petite scène du Toursky. L'humeur est plus que jamais à...
Les taudis de la rue de Versailles bientôt démolis
Ces quelques immeubles décatis surplombés par l'autoroute A7 pourraient servir de maisons-témoins du mal-logement. Parmi ceux-ci, le 7 rue de Versailles tient le haut...
Logement, achat de l’hôpital Salvator : les dossiers chauds métropolitains du 16 mai
Prestement, la présidente Martine Vassal a fait retirer de l'ordre du jour le programme local de l'habitat (PLH) dont les maires du Pays d'Aix...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire