Exposition Camus, la mairie d’Aix ne lâche pas l’affaire

Bref
le 16 Oct 2012
0

Encore des soubresauts dans l'affaire de l'exposition Camus. Celle-ci, on le rappelle, était définitivement enterrée à la suite du retrait brutal du commissaire d'exposition Michel Onfray. Le conseil d'administration de Marseille-Provence 2013 s'est réuni hier, et voici ce qu'il en est ressorti dans le communiqué : "Le préfet de région, Monsieur Hugues Parant, a rappelé que l'Etat ne souhaitait pas s'engager dans le financement de l'exposition Camus, au regard du dossier présenté. Madame Sophie Joissains, représentant la ville d'Aix-en-Provence au conseil, a indiqué que la ville envisageait de mener une valorisation du fonds Camus déposé à la Cité du livre d'Aix-en-Provence."  Une valorisation ?

Sophie Joissains, adjointe à la culture à la mairie d'Aix s'est voulue très optimiste, même si au final, on restera dans le flou. "Nous ne nous sommes pas encore mis d'accord sur la forme et nous attendons que l'objet de l'exposition soit plus abouti pour vraiment en parler, mais a priori l'exposition sera labellisée par Marseille-Provence 2013. Quoi qu'il en soit, il n'y a pas d'inquiétude à avoir, le projet est tout aussi ambitieux que ce qui était prévu initialement". On en sera pas plus sur le commissaire d'exposition, ni même sur le projet, si ce n'est, peut-être, un partenariat plus qu'hypothétique avec l'université d'Aix-Marseille. Mais au-delà du projet, Sophie Joissains s'est – surtout – félicitée de l'annonce du préfet : "ce qui nous a vraiment fait plaisir, c'est que l'Etat a reconnu (en la personne d'Hugues Parant – ndlr) que la ville d'Aix n'avait aucune responsabilité dans ce qui s'est passé avec Benjamin Stora et Michel Onfray".

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire