Évacués sans arrêté de péril, des propriétaires se voient réclamer des frais de relogement

Facture
Bref
Violette Artaud
4 Juin 2019 1

Aucun arrêté de péril. Mais des frais de relogement. Des propriétaires du 28 cours Lieutaud, dont l’immeuble n’est pas touché par un arrêté de péril mais qui ont été évacués pour un désordre mitoyen, se sont vus réclamer par la Ville des frais de relogement à l’hôtel. Il y a trois mois, informe La Marseillaise, ces habitants ont dû quitter leur logement à cause d’un risque d’effondrement du mur de soutènement appartenant au 73 rue d’Aubagne voisin. Dans ce cas précis, la Ville a signé l’interdiction d’occupation en vertu de son pouvoir de police générale pris à la suite des effondrements de la rue d’Aubagne est censée prendre en charge de relogement. Mais il semblerait que la municipalité veuille déroger à sa responsabilité.

« On veut juste rentrer chez nous. On est à bout. Et maintenant ils veulent nous faire payer ?! Les gens de la rue Beauvau [l’espace d’accueil des délogés, ndlr] nous ont toujours dit la main sur le cœur qu’on était pris en charge, qu’il ne fallait pas s’inquiéter », raconte à La Marseillaise le propriétaire en question qui a reçu un courrier lui réclamant plus de 9000 de l’adjoint à la sécurité. Les copropriétaires du 28 cours Lieutaud ont rendez-vous ce mardi en mairie.

Source : La Marseillaise

A la une

Soulagement des enseignants à Istres et Fos après la mise à l’écart d’une inspectrice
La nouvelle a été accueillie par "un grand ouf". Après la mobilisation des dizaines de professeurs des écoles de la circonscription qui couvre Istres et...
La marque, le moustique moqueur et l’éléphant métropolitain
C'est un petit moustique venu déconcentrer la métropole du son strident de la moquerie. C'est un grand éléphant métropolitain prêt à l'écraser avec l'aide...
Municipales à Aix : avec Perrin, Joissains voit surgir un nouvel adversaire de ses rangs
"J’ai 60 balais, c’est mon tour et je suis prêt." Dans la salle de séminaire d’un restaurant de la zone d’activité des Milles, Jean-Marc...
Le McDonald’s de Saint Barthélémy, maillon isolé de la chaîne de fast-food ?
"Yes !". Kamel Guémari, leader syndical du McDonald's de Saint Barthélémy (14e) ne peut contenir sa joie. Ce mercredi 9 octobre, il est assis...
L’adjoint aux écoles de Gardanne mis en examen pour viol et agression sexuelle sur mineures
Ce jeudi en fin de journée, l'adjoint à la réussite scolaire de la Ville de Gardanne, Anthony Pontet (parti de gauche), a été présenté...
Sous les immeubles en péril ou certains chantiers, les eaux souterraines refont surface
Rue Fontaine de Caylus, dans le quartier du Panier, Julie, locataire, emballe ses affaires. “Depuis des mois, le 11 de ma rue a été...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Vincent Squale VertVincent Squale Vert

    Manque de connaissance ou budget de la ville tel, que les services doivent racler les fonds de tiroirs 😂

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire